2015…année de l’#ODYSSI…MULATION au cœur de la démocratie participative en #Martinique

Eh oui ça se passe comme ça au cœur de la démocratie participative. « Participative » voilà un mot qui n’a plus droit de citer dans la vie de la cité en #Martinique. Martiniquais, martiniquaises vos élus vous prennent pour des imbéciles. Notez le…ça sera utile en 2015.

À partir du 1er janvier 2015, la Régie Communautaire de l’Eau et de l’Assainissement de la #CACEM, #ODYSSI, reprendra les services d’alimentation en eau potable et en assainissement du Lamentin et de Saint-Joseph.

Rappelons que l’alimentation de ces deux communes en eau potable était jusqu’alors assurée par la #SME ( Société à Martiniquaise des Eaux) et le #SICSM (Syndicat Intercommunal du Centre et du Sud de la Martinique).

C’est dans le cadre de cette reprise que le conseil d’administration d’ODYSSI du 23 décembre 2014 était amené à fixer les tarifs du 1er semestre 2015.

La majorité du CA a opté pour le maintien des tarifs actuellement pratiqués dans les différentes communes concernées :

-Le tarif actuellement pratiqué par la SME et le SICSM pour l’eau potable au Lamentin et à Saint-Joseph;

-les tarifs actuels d’ODYSSI à Fort-de-France en eau potable;

-les tarifs actuels d’ODYSSI sur l’ensemble du territoire, en assainissement.

En conséquence, les abonnés du Lamentin et de Saint-Joseph continueront de payer un prix de l’eau potable plus élevé que celui des abonnés de Fort-de-France et de Schoelcher.

Pour la majorité, ces différences de tarifs seraient justifiées par « les négociations en cours entre la CACEM et le SICSM afin de définir les modalités de gestion des usines de production ».

Le groupe d’opposition mené par Francis CAROLE, avec Fabrice DUNON et Daniel MARIE-SAINTE a fortement insisté sur le principe d’un alignement de tous les abonnés d’ODYSSI sur le même tarif pour l’eau potable. Pour ce groupe, l’alignement devra se faire sur la base des tarifs les plus bas actuellement pratiqués. C’est dans cet esprit que Francis CAROLE a demandé que soit inscrit dans la délibération le principe de « la mise en œuvre, au plus tôt, d’un tarif unique de l’eau potable » pour les abonnés des quatre communes de la CACEM.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer