A quoi peut-il bien penser ?

Si une photo doit symboliser l’état d’esprit actuel du Président du Conseil Exécutif de #Martinique, sans nul doute, ce serait celle là.
Depuis plus d’un an, seize mois pour être précis, Alfred Marie-Jeanne plus que jamais soucieux de l’avenir de cet île qu’il aime, se bat contre des complots cycliques empreints de développement durable. Des manigances qui fusent de partout et qui prennent vie même dans son propre camp.

17884494_10211042100581882_5906817332172503989_n

 

 

 

Aussi, regardez cette photo bavarde prise dans la charmante commune de …Sainte-Luce. Tiens..tiens. Décryptez la. Un homme, un insulaire, qui l’air de rien, à l’insu d’autrui, s’isole pour rechercher l’équilibre entre la terre et la mer. Pour avoir en mains les éléments d’une sage réflexion. Pour peser le pour et le contre et surtout trouver les arguments de poids. C’est cela le katjil du matheux. Belle image.
Sauf que la posture est intrigante. A quoi peut-il bien penser ? Regardez ses mains, la direction qu’emprunte son regard. Revenons sur ces mains. La main gauche se réfugie dans la main droite. C’est son havre de paix. Celle qui se veut rassurante. Alfred Marie-Jeanne sait. Il sait beaucoup de choses. Et c’est ça le problème des…autres. Par exemple, il sait qu’il va devoir prendre de grandes décisions. Notamment après la présidentielle française…juste avant les Législatives. Il a vu les documents…il a lu ce dossier brûlant. Mais il n’aura pas le choix. Il est un homme vertical voire radical. Et il sait que ce qu’il sait est SANCTIONNABLE. Alors il faudra sanctionner. Ça se fera donc en temps et en heure. Two présé paka fè jou ouvè.En-Tendu ?

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer