Affaire Green Parrot : Louis Crusol n’a pas été relaxé mais condamné

10398567_101595083185546_1858771_n

Dans l’affaire Green Parrot, Thierry Louis Crusol était accusé d’avoir fait circuler un document mettant en cause Alfred Marie-Jeanne, l’actuel président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, sa fille Maguy et l’architecte Mark Frampton.
Hier, plusieurs médias de l’île ont signifié que l’ancien maire de la commune de Sainte-Luce avait été relaxé. Nous avons en notre possession des documents (en cours de vérification) qui prouvent le contraire. A suivre.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer