Alfred Marie-Jeanne : « Fok nou Big In Jazz »

On peut aimer ou ne pas aimer Alfred Marie-Jeanne. On peut le détester jusqu’à souhaiter sa mort. Mais. On ne peut pas nier que c’est à…82 ans, un homme politique d’envergure.

Récemment le président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de #Martinique avait à faire un discours pour l’ouverture du Festival Biguine Jazz 2019. Il aurait pu faire un texte à la con comme le font généralement nos nombreux politiques ou encore aller manger un honteux plat de lentilles métisses à la Comtesse du Barry comme le fait régulièrement Victorio MonLuigi Bonnairi et griffonner quelques mots sur un coin de nappe. Eh bien non.

L’homme qui a sauvé Claude Lise de la déchéance politique a préféré jongler habilement avec les mots en leur donnant encore plus de sens.

En leur évitant de leur faire danser dans un bal de macaques las et là. Habile comme Jean Gesner Henry, habilement accompagné par Chris Combette, slameur comme Fabrice Théodose, AMJ a su user des bonnes doses pour mettre le verbe au-dessus du sujet et donner aux mots l’émotion sans motion : « Fok Nou Big In Jazz ».

Comme dirait Serge Letchimy : « Chaben fò menm ».

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer