Alfred Marie-Jeanne…je t’en prie…sauve la Martinique

Screenshot_2016-11-15-16-28-36-1

Cher Alfred, cher président,
ce 15 novembre 2016, je viens les mains balantes car je ne te ferai pas de cadeaux.
Néanmoins, je te souhaite un joyeux anniversaire. Un truc sincère entre toi et moi une accolade. Une vraie. Pas une niloriste.80 ans. Beau chiffre rond pour un homme carré. Frais et djok comme un kok jenga dans un pitt pas piteux.
En revanche, je tiens à te faire part de quelque chose qui me turlupine. La #Martinique a actuellement un problème qui s’intitule Jean-Philippe #Nilor. C’est un pian puant. Comme tu me le dis souvent, tu sais. Aussi, pour que le 13 décembre 2015 demeure un jour historique empreint d’espoir, je t’en prie.
Mets de l’ordre. Mets de l’ordre dans la maison Martinique, dans la famille Martinique. Tanpri…souplé. 😢😢😢
-Mets de l’ordre dans ton propre parti le Mouvement Indépendantiste Martiniquais.

-Mets de l’ordre dans ton cabinet…car comme dit David Vincent…les envahisseurs (francs-maçons) sont là.

-Mets de l’ordre au CMT…les niloristes (Louise Telle, Aurélie Nella et Nilor) font tout pour bloquer Karine Mousseau. Encore tout récemment lors du CA. On va en reparler.
Mets de l’ordre.
Et puis il faudra que tu m’expliques ce que tu prends pour être aussi vidjò. Tu me dis si tu veux.
Bon tout ça pas ça. Je sais que tu vas jeter un oeil sur ces quelques mots mais bon. J’espère que ça restera entre nous. Je compte sur ta discrétion. Pour finir, excuse moi d’avoir utilisé le verbe mettre à l’impératif. Je sais que tu n’aimes pas ça. Mais bon, je n’avais pas le choix.

Ps ou du moins…mim : pa moli ba yo piès.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer