An jou ou Kévin…

Screenshot_2016-05-20-13-24-25-1

Le 18 mai dernier, quand à quai de Valmy à Paris, les casseurs attaquent un véhicule de police, Kévin est un policier français. En réalité il n’est qu’un simple adjoint de sécurité (ADS). Sa vie bascule en live il sort de l’automobile en feu et on découvre sa dimension pigmentaire.Il est noir. Mais ce n’est pas important. Pour l’heure, sur les réseaux sociaux, il est le « policier kung fu » qui affronte à mains nues un casseur virulent. C’est un héros.
On apprend dans les médias qu’il est antillais. Un antillais. Chouette c’est un des nôtres. Seul hic, dans une logique imbécile française, un antillais est soit un originaire de #Guadeloupe, soit un originaire de #Martinique, soit un mélange des deux îles comme Gael Monfils. Du coup, dans les rédactions des médias insulaires ça crépite de l’occiput pour savoir si Kévin a vu le jour au Lamentin ou au…Lamentin. finalement, il est du Carbet. Les guadeloupéens lâchent un « awa » 😳😟😣😦 qui illustre une déception rare. Kévin lui a fait montre d’une bravoure rare. Espérons que cela sera pris en compte pour la suite de sa carrière. Croisons les doigts.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer