Assassinats à Fort-de-France !!!

fort-de-france

Par Marinette Torpille.

Assassinats à Fort-de-France !!!
Les commerces de Fort-de-France meurent étranglés, les uns après les autres, terrassés par les travaux du #TCSP. Des emplois sont enterrés sans tambour ni trompette et des salariés, dans la douleur, pleurent l’espoir d’en retrouver rapidement…
La majorité actuellement au pouvoir à la Région a promis, à son arrivée, de mettre au moins 5.000 de nos chômeurs au travail, nombreux étaient ceux qui applaudirent aux lendemains qui chantent.
Hélas, le nombre des chômeurs n’a fait qu’augmenter année après année…
Aujourd’hui, la #Martinique déchante ; elle compte près de 50.000 chômeurs !!!
Non seulement la Région n’en créée pas, mais elle continue de détruire des emplois.
Ce ne sont pas des politiques qui le disent mais l’Union des Commerçants Foyalais (UCF).
Elle affirme : rien qu’à la rue Victor Hugo, 12 commerces ont fermé en quelques mois. Ce sont des dizaines de mères et pères de familles qui sont ainsi privés de leur gagne-pain.
Le fameux chantier du TCSP en est la principale cause, des commerces isolés de leur clientèle par des barrages et des travaux qui n’en finissent plus. Ce sont les 1200 commerces et services de la ville basse qui sont en danger et leurs salariés menacés par le chômage.
Des entreprises assassinées par l’incapacité de ceux qui dirigent la Région à mettre en œuvre des dispositifs existants qui auraient pu les aider à traverser cette période difficile et maintenir les emplois.

La Région tue l’emploi
Pourtant, la loi prévoit des indemnisations pour les entreprises, en cas de travaux de longue durée sur la voie publique. Une Commission de Règlement Amiable (CRA) a même été prévue afin de permettre un rapide règlement des préjudices subis.
La Chambre de Commerce et d’Industrie de la Martinique (CCIM) reconnaît que « l’on aurait pu aller plus loin dans l’analyse de ces impacts, dans l’anticipation et dans la concertation ». Mais la Région a préféré imposer son diktat et assassiner les commerces de notre ville/capitale.
La Région a, par contre, réussi un formidable regroupement unitaire des commerçants du centre-ville : L’UCF et « Cœur Foyal » parlent désormais d’une seule voix, pour ne pas laisser étrangler la vie économique foyalaise. Ils font circuler une pétition qui exprime toute l’angoisse de ces entrepreneurs quant à leur avenir et celui de leurs salariés.
En fait, Fort-de-France n’a aucune stratégie d’animation, pas de véritable plan marketing pour dynamiser le commerce et donc créer les conditions de l’emploi. Les places de parking déjà si rares et si chères, le sont encore davantage avec des travaux mal préparés.
Pourtant, contrairement à ce que l’on pourrait croire cette ville pourrait rayonner si elle n’était pas asphyxiée par un manque d’ambition politique, couronnée par de l’incompétence en matière de développement et de création d’emplois.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer