En attendant le… 22 mai 2019…

10 ans après la révolution sucrée de février 2009, les propriétaires d’hypermarchés et autres temples de la consommation durable auront l’occasion de défier les pseudos révolutionnaires buveurs de sodas en #Martinique.
La plus belle des provocations serait d’abolir le… 22 mai…le sanctuarisé jour férié des nègres qui emmerde les affaires en local des disciples modernes de #Colbert le père du #CodeNoir.
En attendant, Bernard #Hayot et ses potes ont récupéré la Toussaint. Comme disait Bob Marley… Nos morts… Trouble.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer