ATV: AU-DESSUS C’EST LE SOLEIL


Breaking News
L’information vient de frapper comme un coup de coutelas sur un coco nain!
A la veille de la décision du juge du Tribunal de commerce de Fort-de-France pour la poursuite ou la liquidation d’ATV, le groupe Médias du Sud, nouvel actionnaire majoritaire d’ATV, devrait annoncer la fermeture de ses filiales ATV Guadeloupe et ATV Guyane!

Guadeloupe, Guyane: même combat ?
La filiale Guadeloupéenne et ses 10 salariés n’apporteraient aucune rentabilité tant économique que qualitative? En cause: son absence sur la fréquence TNT.

La non attribution de la fréquence TNT, soumise à l’autorité du CSA, pour la Guadeloupe avait fait suite à 1 étude du marché publicitaire, trop étroit et fragile pour supporter un nouvel opérateur, en l’occurence une 4ème télé privée locale. Le CSA , à l’époque en 2016, avait alors suivi les recommandations des acteurs du paysage audiovisuel et de la Région Guadeloupe, de ne plus attribuer de fréquence pour la Guadeloupe.

Pour la Guyane, pourtant sur la TNT, l’argument d’un marché trop volatile serait la cause de la fermeture.
Quinze salariés sont concernés et se retrouvent à la rue après 4 ans d’activités.
Une fermeture actée, dans la douleur, garantie la survie de la Martinique!

An to djôl !
La décision de ne pas attribuer la fréquence TNT à la Guadeloupe avait fait l’objet d’un plan machiavélique orchestré par Fabrice Escobar JEANJEAN et son frère le Dr Jacques Vador CANNEVAL, grâce à une stratégie qui s’est avérée très efficace, au final, bénéficiant de complicités en interne, en échange de postes responsabilité.
1/recruter le degré zéro du journalisme local
2/détourner et décourager les annonceurs locaux!
Objectif: proposer un dossier parallèle pour voler la chaîne à l’ancien actionnaire Jean-Michel Hegesippe, une fois le bilan déposé. A l’arrêt !!!!!

Karma manmanw!
Aujourd’hui la messe est dite! Oh mon dieu, oh my god, oh djee zus, oh madiana!
On appelle ça le karma!

Auberge espagnole de Terre Sainville
Tout le monde, n’importe qui y entre et n’est pas à l’abri d’un petit morbac.
Après la succès de la campagne de dons récoltés : 700 000€ au dernier comptage, ne voila t’il pas que celui qui se revendique comme le meilleur commercial de Martinique, Don Miguel Limol, vient d’être viré de l’association Medias des îles, qu’il avait pourtant créée…

Le sieur, qui est vexe et ne reste pas flex, s’et pris une motion de défiance dans la tronche et porte plainte contre X pour diffamation, suite à des messages WhatsApp sur sa modeste personne.
Sans commentaire mais comment taire ?

Au-dessus c’est le soleil !
Au début d’une saison cyclonique qui s’annonce pleine de rebondissements comme une télénovelas d’ATV, il ne fait pas bon d’être dans les iles.
Medias du sud, le nouvel actionnaire, risque de l’apprendre à ses « dépenses » !

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer