ATV GUADELOUPE: LE PIRE CONTRE-ATTAQUE

La menace fantôme
Dans une galaxie très très proche, ATV est le théâtre d’affrontements entre les Chevaliers Jedi venus de la planète Medias du Sud et le Seigneur noir des Sith, ti bolom-la a pô nwè-la: le Dr. Jacques Vador Canneval.

Après plusieurs années de conflits, l’apparition d’une opposition suscite enfin un espoir de paix durable, grâce à l’Alliance rebelle, emmenée par Gilles Skywalker Camouilly.

La revanche des Sith?
Très contrarié par son échec de s’emparer d’ATV, l’empereur Sith, Fabrice Double J Palpatine, confie alors à son apprenti le Dr. Jacques Vador Canneval, la tâche de saborder la reconquête de la galaxie par l’Alliance.

Ainsi, usant du côté obscur de la Force, le Seigneur noir, inciterait au putsch ses journalistes, après leur avoir strictement défendu de se rendre en audience pour défendre leurs intérêts auprès du Président du Tribunal de Commerce de Fort-de-France en Martinique l’île aux sacs de sucre d’un kilo. Ki sa ka alé la ? Ki vakabonajri ki la ?

Le réveil de la Force
Mais c’est sans compter sur les Chevaliers Jedi qui maîtrisent le Côté lumineux de la Force, pouvoir bénéfique et défensif, contre Les Sith qui utilisent le Côté obscur, pouvoir nuisible et destructeur, pour leurs usages personnels et pour dominer la galaxie.

Un nouvel espoir
Dans son fameux discours à la Société des Nations après l’invasion de l’Ethiopie par l’Italie, sa Majesté l’Empereur Hailé Sélassié avait déclaré :
« Nous, Africains, nous nous battrons!
Nous estimons qu’il est nécessaire
Nous savons que nous allons gagner!
Car nous sommes confiants dans la victoire du bien sur le mal. »

Que la Force soit avec toi, Jacques!

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer