Au-delà de nos peurs

Par Olivier Ernest JEAN-MARIE

Ami-e, compatriote, frère et sœur béké-e
Pour un jour, une semaine, un mois, une année, pour toujours
Brisons le mensonge consensuel de notre pays
Toi et moi, délaissons le marqueur identitaire de la couleur de peau
Pour exprimer notre pleine humanité, notre entière fraternité.
Nous fréquentons la même église, nous parlons les mêmes langues,
Nous apprécions les mêmes plats, nous dansons sur la même musique, nous vivons une histoire commune dans le même espace depuis plusieurs siècles,
Au nom de quelles valeurs, au nom de quels principes
Continues-tu à te définir d’abord par ta couleur de peau ?
Au nom de quelles valeurs, au nom de quels principes
Te sépares-tu du reste du peuple de Martinique ?
Au nom de quelles valeurs, au nom de quels principes,
Devrais-je l’accepter et le cautionner ?
Au nom de quelles valeurs, au nom de quels principes,
Devrions-nous, toi et moi, l’imposer à nos enfants ?
Au nom des 7 valeurs que j’ai librement choisies pour traverser cette existence,
La bienveillance.
Cela nous fait-il du bien à toi et à moi de vivre séparés ? Cela nous fait-il du bien de faire comme s’il n’y avait pas de problème à régler entre nous ? Cela nous fait-il du bien de croire que rien ne changera, qu’il ne peut y avoir d’ouverture sincère ?
La vérité.
Vivons-nous vraiment ensemble ? voulons-nous-vraiment vivre ensemble ? Pouvons-nous encore vivre séparés et en paix ?
La justice.
Est-il juste de laisser prospérer aujourd’hui et demain une idée, l’aristocratie de l’épiderme, qui a servi de justification à l’esclavage, ce crime contre l’humanité ?
Le respect de l’autre.
Est-ce respectueux d’utiliser, 165 ans après l’abolition de l’esclavage, la hiérarchisation des hommes selon la couleur de peau, pour définir et reproduire une communauté ?
La liberté.
Quelle liberté tes parents t’ont-ils laissée pour rencontrer tes ami-e-s, tes associé-e-s, ton –ta conjoint-e ? Quelle liberté laisses-tu à tes enfants pour rencontrer leurs ami-e-s ?
La beauté.
Est-ce une belle construction sociale de perpétuer une communauté basée sur l’exclusion d’une partie de l’humanité ?
L’amour
Comment pouvons-nous nous aimer si nous ne nous considérons pas comme des êtres égaux ?
Au nom de ces sept valeurs, je nous invite à faire taire nos peurs,
Je suis prêt à t’accueillir,
Nous apprendrons, ensemble, le partage, la primauté de l’être sur l’avoir
Pour concevoir et construire un avenir commun en Martinique, dans le Monde
Pour faire de ce rocher craintif un continent d’ambition.

Olivier Ernest JEAN-MARIE – Citoyen Martiniquais – Schoelcher, le 18 mai 2013.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer