Au nom de…Blénac…de Patoulet…aide nous Aimé …Bernard nous prend pour des Ababa

La présence de Bernard Hayot, le véritable maire de la commune du François (#Martinique) et l’absence des enfants d’Aimé Césaire au Panthéon à Paris révèle aux yeux de plusieurs spécialistes une sombre aberration historique.

Les enfants du chantre de la négritude ne pardonnent pas au patron du Parti Progressiste Martiniquais (PPM) d’avoir offert, pire « vendu » le poste de vice-président de la Fondation Césaire à Bernard Hayot ce descendant de béké autrement dit en bambara…de propriétaire d’esclaves. « Hayot fait du patrimoine le pilier fondamental pour se rendre éternel, commente un observateur qui fut proche du poète. Quoi et qui d’autre que Césaire peut lui offrir cette ambition une fois que la vente de voitures et la grande distribution auront disparu ? »

Aussi le « dostalinien rose » fait semblant de se tenir à l’écart de la politique ; il laisse cela à Letchimy qu’il verrait bien se recentrer sur le Césairisme politique en reprenant la mairie à Didier « DJ » Laguerre qu’il verrait bien à l’Assemblée. Quant à Catherine « Black Tatie Cathou » Conconne, ne serait-elle pas bien à la présidence de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) ? Nanard pousse et place ses pions-nègres sur l’échiquier de l’habitation moderne. Moshe « Emmanuel »de Reynal a raté le coup du drapeau. Fais chier le con. On va lui sucrer quelques budgets publicitaires pour qu’il se remotive. Et pendant ce temps, en #France, le pays des droits de l’homme et des 50 pas géométriques…LOL…Colbert…le père du code noir…zot ja sav.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer