Audrey Pulvar a le souci de la nature et de l’homme mais le chlordécone ce n’est pas son truc

Audrey #Pulvar, française originaire de la #Martinique, a été élue le mercredi 28 juin 2017 présidente de la Fondation pour la nature et l’homme » (FNH) elle remplaçait ainsi Nicolas Hulot fondateur de cette ONG qui avait démissionné le 17 mai, après sa nomination au ministère de la Transition écologique et solidaire.
Depuis bientôt 10 mois, la journaliste de formation est à fond dans sa nouvelle mission.

C’est la Marlène #Schiappa de la planète Terre. L’écologie est désormais son truc. Le dada à Dreydrey.
Seul hic, dans sa riche communication, pas un mot sur scandale du chlordécone qui empoisonne les terres, les cours et les côtes en Martinique et en Guadeloupe et perturbe durablement la chaîne alimentaire.
Rien. Pas un tweet. Pourtant la miss est très active sur le plus dynamique des réseaux sociaux. Sur les médias, elle joue à fond son rôle dans la vie de la cité. Pourtant…pas un #.Nothing. Ayen. Pourtant nous lui avons moult fois fait des clins d’oeil de borgne pour vérifier réellement son niveau de cécité. Rien. Pas une réponse. Un va te faire foutre avec tes conneries de négro au gros nez. Rien. C’est étrange autant que bizarre. Ces deux îles en mer qui l’ont vu naître, l’une en mère, l’autre en sage-femme ne sont peut-être pas dignes d’intérêt ? Qui sait ? Peut-être qu’elle ne maîtrise pas le sujet. Ce qui nous étonnerait. Nous sommes donc un peu déçus. Parce que… Audrey on l’aime bien. Surtout quand elle danse la salsa.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer