Aux États- Unis ils ont Beyoncé…en Martinique on a…Alexandra

Screenshot_2016-02-12-17-09-19-1
Aux États- Unis ils ont #Beyoncé…en #Martinique on a…Alexandra. La comparaison s’arrête là. Pas la peine d’activer les sirènes du port d’Alexandrie, ni de réveiller les codes françois…
C’est fait. Jouets clairs à son propre carnaval sous ces airs d’aimée. Épidermique.
Nous allons ici reprendre la réponse que publie La journaliste Alexandra Elizé sur sa page #Facebook. Entre justification et autres suites de consonnes et de voyelles celle qui laisse, son parent par alliance, danser le mia sans transgresser ses règles et traiter de…voyous des sénateurs, éléments forts de cette République, de cette France et des couleurs qu’elle honore dans un creux vidé. Évident ?
Cette France chérie qui nous offre aujourd’hui, ou avant hier, si je ne m’abuse, un secrétariat d’état de l’égalité réelle. Oui bwana. Un doux mépris à s’y méprendre. Eh oui…impossible n’est pas français. Lol.

Elizé Alexandra
13 h · Fort-de-France ·
Hello à tous,
Vous êtes nombreux à m’envoyer des petits messages au sujet du joli petit article qui a été fait sur les filles et moi sur notre déguisement de « où est Charlie? » Qui visiblement n’a pas eu le succès escompté! Lol
Le site dans lequel a été publié cet article est un site politisé qui me fait payer le fait d’avoir donné la parole à Fred Celimene dans le sujet sur le CEREGMIA et d’avoir ainsi donné la parole à un « escroc ».
Pour être claire j’ai mis beaucoup d’application à être la plus objective dans ce reportage. J’ai voulu respecter le contradictoire sans céder à la pression de prendre partie. Dans un sens comme dans l’autre je l’ai fait avec honnêteté sans trahir ni mettre en porte à faux quiconque.
Ce conflit étant politisé, il est normal que les passions se déchaînent sur un tel sujet. Je m’y attendais donc je ne suis ni étonnée ni touchée. C’est ce qui se passe quand on s’attaque à la politique…
Nous aurions pu choisir le thème des Mariannes comme certaines de mes amies Déborah O’bryan car c’était un beau symbole de carnaval quand on voit ce que la France a pu traverser ces derniers temps… Mais nous avons choisi un thème bien plus léger: « où est Charlie? »…
Bref quoiqu’il soit dit, je suis Mega fière de faire partie de ces « petasses bourgeoises » qui ne snobent pas le carnaval et qui sont là tous les jours gras, années après années dans les rues de Fort-de-France.
Mais je suis encore plus fière d’avoir fait découvrir notre culture et nos coutumes à des amis « métropolitains » qui ont couru le vidé et joué le jeu à fond en déguisant même leur bébé! Hélène Beurier Dalila Mab Jacques Jennyfer Ayache Sophie Roqueplo Bethsabee Drm
Bisous à tous

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer