BABYLONE PAS DE BUSTE

Le 21 septembre 1991, une triste nouvelle touche la communauté antillaise. Eugène Mona, ce grand homme aux pieds nus, nous quitte. Dans l'hexagone, le 31 octobre suivant, un bel hommage lui est rendu. A la salle de l' Elysée Montmartre, un public nombreux uni comme un seul homme, répond au rendez-vous. Et la cause est doublement belle puisque selon les bons voeux de l'association (loi 1901) organisatrice, une partie des recettes irait à la famille du défunt tandis que l'autre servirait à financer un buste à l'effigie de l'artiste, érigé en terre de France. Seulement voilà, 14 ans plus tard, on ne voit rien venir, pas un buste ni même une stèle! Flûte alors!

Francesca Prudent

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer