Bètafé kléré pou….

Hier soir, les bêtes à feux étaient dans la rue de #Fort-de-France en #Martinique pour une parade de #Carnaval, selon la formule consacrée. La pluie avait dissuadé le public même si les plus courageux l’avaient bravée, stoïques sur les trottoirs et abrités sous leurs parapluies. Des groupes d’adolescents, les filles avec mes mini-shorts étriqués, collés à leur « capital », les garçons masqués de bandanas, déambulaient entre les groupes de tambours, comme à la recherche d’un mauvais coup à faire.

Ce genre de manifestation, qui voit défiler à la queue leu leu des dizaines de groupes composés de percussions avec ça et la une conque de lambi, quelques cuivres, est vraiment le fossoyeur de la chanson  chanté dans le Carnaval.

Avec ça, l’argent est dépensé, donc la #Martinique avance.

 

 

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer