Bondamanjak n’est pas crédible…Bondamanjak MENT…la preuve

Svl1rDWb.jpg-large

0HZzjona.jpg-large
zuF1MCXa.jpg-large
Depuis novembre 2016, le site #Bondamanjak publie régulièrement des articles sur des pratiques obscures qui se déroulent dans l’univers parlementaire ultramarin à l’Assemblée nationale française. Durant 6 mois ce média qui n’est pas suivi par les autres vecteurs d’informations reçoit la casquette de MENTEUR peu crédible.
Pourtant aucune plainte n’est déposée notamment concernant les pratiques sexuelles du député de #Martinique dans un ascenseur de l’institution.

AUJOURD’HUI, 8 juin 2017, les « MENSONGES » de Bondamanjak passent par le prisme de la VALIDATION nationale. L’hebdomadaire L’Obs a récupéré ce dossier a fait une enquête qui confirme la notre. Oh mon dieu, oh ma Diana, oh djee zeus…Bondamanjak disait vrai.

Capture d’écran 2017-06-09 à 09.47.54

Nilor qui a sciemment fourni une couverture rétribuée par les deniers publics à cet « agent double » n’a pas tenu à répondre aux questions des journalistes du nouvel Obs.
4Z1jJkSa.jpg-large
Il n’a pas intérêt à échanger avec ces gens curieux qu’il ne peut pas acheter avec la réserve parlementaire comme il le fait en #Martinique notamment du côté de Rivière-Salée et du Vauclin. Et il y a cette affaire d’emploi fictif et plus grave de détournement d’une partie de l’enveloppe collaborateurs qu’il se serait fait réverser régulièrement en espèces par sa complice dévouée. Mais comme Bondamanjak MENT…on va attendre que des journalistes de France confirment tout cela car une enquète est en cours. J’ai dit. A suivre.

Plus d’infos sur ce dossier : http://www.bondamanjak.com/chroniques-dune-corruption-systemique-milieu-parlementaire-consulaire-ultramarin/

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer