Cahier d’une TOUR au « pays » natal

Le 30 avril 2013 entre poisson du mois et muguet du jour suivant, le quotidien France-Antilles Martinique sortait un dossier sur la fameuse Tour Lumina…un dossier qui a déclenché l’ire réaliste de Camille Chauvet…

FRANCE-ANTILLES ET LA TOUR LUMINA Par Camille CHAUVET
La presse est qualifiée de quatrième pouvoir dans la mesure où, intrinsèquement liée au régime représentatif, elle est l’un des pouvoirs principal du peuple. Un contre-pouvoir permettant de préserver la démocratie et la presse possède un pouvoir d’influence sur le comportement des individus.
Notre cher philosophe Rudy Rabathaly le sait, et lancer Rodolphe Lamy dans une critique dénonciatrice d’un projet qui sera l’un des leviers du développement pour la Martinique met bien en évidence que nos amis de la Place François Mitterrand n’ont pas encore bien compris le sens de l’expression « déontologie » qui vient du grec « deontos », qui veut dire « devoir ». Dans son sens courant, il renvoie aux obligations que des personnes sont tenues de respecter dans leur travail. C’est à mon avis ne pas respecter ses obligations quand monsieur Rodolphe Lamy organise manifestement un dossier autour de titre curieusement choisis sur le registre de la chose négative et douteuse : Jugez-en la « une » : La Tour des Rumeurs infernales, les textes titrés : Nuages au sommet de la Tour, Laborieuse commercialisation, Financements polémiques, des chapo : certains s’inquiètent de la nature des fonds et de la façon dont ils arrivent en Martinique… Il n’y qu’une personne qui conteste ces fonds c’est le candidat aux prochaines élections municipales monsieur Francis Carole. Dans un encart plus loin c’est « Serge Letchimy évoque un mensonge », monsieur Rodolphe Lamy dans son rôle de journaliste devrait vérifier s’il y a mensonge ou pas, mais il laisse le floue … Des chapos avec en gras une volonté manifeste de nuire : L’ouverture du chantier n’aura pas lieu, la commission de sécurité ne s’est pas prononcé, la vente est compliquée … Ce jeu de massacre organisé se virginise par une interview de Serge Letchimy…
Ce nouvel article anti-PPM passerait sans bruit , mais après le massacre de Louis Crusol en « Une » car mis en examen pour diffamation et un traitement différent pour Alfred Marie-Jeanne lui aussi mis aussi en examen pour prise illégale d’intérêt avec sa fille et l’autre monsieur ,ne peut qu’interpeller l’opinion publique .
Par ailleurs, pourquoi reprocher aux Trinidadiens d’investir en Martinique quand on sait que dans le monde d’aujourd’hui de nombreux pays ne se développent que grâce aux investissements étrangers. Par exemple les investissements étrangers en Allemagne représentent environ 80% de ses investissements. La Martinique qui n’est impliquée dans aucun réseaux de production et d’échanges mondiaux, bénéficie d’investissements étrangers d’acteurs économiques caribéens cela devrait satisfaire ceux qui souhaitent que le décollage économique du Pays.
A France- Antilles, le Rédacteur en chef Rudy Rabathaly -ne peut pas ne pas le savoir- même en ba feye que tous les Etats de la planète, tant les pays du Nord que les pays émergents se mobilisent dans ce contexte de crise sociale et économique pour se rendre attractif aux investissements étrangers. La France se situe en septième position des pays d’accueil des capitaux d’investissements directs, (IDE) loin derrière les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Belgique-Luxembourg, le Canada et les Pays-Bas. Elle est devancée par l’Allemagne. Mais nos amis de la Place François Mitterrand aveuglés par un anti-Letchimysme primaire par contagion reprochent à ceux qui ont en responsabilité du Pays Martinique de le rendre attractifs aux investisseurs Trinidadiens.
Rudy Rabathaly aurait pu en ba fèye s’intéresser à l’œuvre de Claude Lise à Grand Rivière ou encore au Diamant, là c’est sûr c’est l’argent de nos impôts ou encore évoquer les sommes importantes attribuées en avance remboursables et sans garanties par l’ancienne mandature régionale, ou encore faire un dossier sur la procédure mise en place pour l’attribution des fonds pour la construction d’une Ecole à la Dominique.
Au fond France-Antilles organise une opposition anti-PPM, c’est son droit, il faut le dire, mais rappelons à ce média que l’Action Régionale mérite souvent la « Une », rien que sur le principe de l’éthique et de l’équité, sans doute une autre histoire qui va ramener Rudy Rabathaly à une lecture de Kant.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer