Cas Kaloo Bang / Cas Kalash…pourquoi ça a merdé

Septembre 2016. Île de La Réunion, entre l’organisation du Festival #Kaloo Bang et #Kalash, les choses avaient  déjà mal commencé…sur le papier.

Quand on visionnait le document de présentation, premier hic annonciateur. La photo de l’artiste n’était pas en phase avec son descriptif. 1-0
Screenshot_2016-09-25-19-11-03-1
Lors d’échanges entre les deux parties, après le concert, on apprenait que le chanteur originaire de #Martinique n’avait pas assisté à la conférence de presse ni fait la tournée journal télévisée. 1-1.

Mais ce vendredi…21:00, l’artiste le plus bankable des Outremer était sur scène avec son live. Le public (on devrait dire... »La ») était venu pour lui et l’émetteur et les récepteurs étaient en phase pour notamment un torride « Taken Time » dans un Carousel plein comme un bol renversé chez Lim Ahong.

Screenshot_2016-09-25-19-02-38-1
Vient alors l’insupportable série de questions.

Après 40 minutes de concert, une quarantaine de jeunes (peut-être plus selon la police, la préfecture, le ministère des Outremer et les organisateurs) montent sur la scène.
Les agents de sécurité sont en mode Gandhi à la sauce bwabwa d’Inde.
Hallucinant.
Kalash est dans son show.
Cette situation est inhabituelle mais pour lui des fans qui veulent partager la vibe West-Indies avec lui sur les planches, c’est dangereux (câbles électriques etc) mais si ça peut offrir du bonheur dans l’instant.
Why not ?
Il lâche même un « Pa dig » qui signifie que ça ne le dérange point.
Sauf qu’il est loin de penser qu’il est au beau milieu du fruit du malaise social dyonisien.

POURQUOI DES JEUNES SONT MONTÉS SUR LA SCÈNE ?

Chacun donnera sa version.
Et plus on compte de version et plus on noie le poisson.
Mais le plus proche de la vérité, dans une île qui compte environ 160 000 chômeurs, semble être DJ Skam qui lâche ce post sur son Facebook.
Généralement on calme ces jeunes avec des invitations.
Mais…cette année, ça ne marche pas.
Ils ont mal au y’a bon banania.
Now il faut que le fric naisse…quick.

Screenshot_2016-09-25-20-07-19-1

Quand, vers 22:00 et des poussières, un organisateur prend le micro pour dire avec un accent zorey :  » kalash est parti car il ne se sentait pas en sécurité », je n’en crois pas mes oreilles.
Il y a un blanc à l’antenne.
L’interprète de #Taken réalise que ça pue le ken.

22:08. Sur son compte Twitter, il exprime sa frustration. VEX.

Screenshot_2016-09-25-19-05-06-1

Le public est comme un être mutilé… il ne comprend pas.
Sur les réseaux sociaux ça part dans tous les sens.
La presse écrite prépare une « une » unanimement complice. « Kalash fait pschitt » peut-on lire.
Mais les fans de l’artiste ne sont pas dupes.
Voilà une longue vidéo 11mn21 (sans son pour mieux suivre les actions) qui va peut-être permettre de mieux comprendre ce qui s’est passé ce soir là.

Notez la nonchalance des agents de sécurité.
Le jet d’une bouteille d’eau sur la scène, sur un musicien et sur le public…
Les organisateurs ont-ils voulu discréditer Kalash ?
Il y a t-il eu des problèmes cachés ?
Cachet ?
Des pilules dures à avaler ? 😆😆😆

En attendant…Baby🎵🎵🎶🎶🎶 chui vraiment 🎶🎶🎵🎶désolé…🎵🎵🎶🎶🎶

DERNIÈRE MINUTE
Ce jour…l’organisation du Kaloo Bang fait sérieusement dans le PATHÉTIQUE en publiant un post au métissage étonnant sur sa page Facebook.

Screenshot_2016-09-25-23-22-59-1
Sans commentaire mais comment taire ?

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer