C’est effarant…Il n’y a pas d’affaire Ceregmia pourtant certains effarés s’affairent pour défaire l’Université des Antilles

image
Le premier conseil d’administration de l’Université des Antilles est très attendu : après une rentrée universitaire réussie, en dépit de toute attente, voilà que les principaux fauteurs de troubles s’organisent pour essayer de remettre « en crise » l’UA.

Les complots sont déjà en préparation… Selon nos sources, un membre irritable de la majorité régionale ferait de fortes pressions, au cœur de la démocratie participative, sur des élus qui sont dans le Conseil d’administration de l’Université pour téléguider leur vote.

Il paraît, en effet, et ce n’est pas moi qui le dis, mais mon voisin de droite, que Fred Célimène a juré que l’Université ne pourra jamais fonctionner s’il n’est pas là à jouer les présidents de l’ombre.
Malgré la série de rapports accablants et une sanction sévère du conseil de discipline lui interdisant la gestion d’un laboratoire pendant cinq ans, Fred Célimène continue de tirer les ficelles et de prétendre, par la voix de son avocat, qu’il n’y a pas d’affaire CEREGMIA.

Tout le monde est fou donc. Tout est faux donc : les rapports d’experts, les remboursements déjà effectués (ordres de reversements de la DRFIP), ceux demandés, l’information judiciaire ouverte, le cash money touché en Haïti par les enseignants concernés, tout est invention d’une femme « assoiffée de pouvoir ».

Il semblerait même que la présidente n’est pas présidente, parce qu’il n’y a pas de papier pour le prouver !

Il semblerait aussi que, par solidarité avec un faux-vrai président des fonds européens, des responsables de l’université, des élus politiques, soient prêts, directement ou indirectement, une fois de plus, à soutenir jusqu’au bout, un gestionnaire indélicat, un imposteur dont on attend toujours de voir ce qu’il a apporté à la Martinique, plutôt qu’une équipe présidentielle qui a la confiance de la population et qui a su, malgré ce never end story, rendre attractive l’Université des Antilles.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer