Cet homme est un enculĂ© et… đŸŽ¶đŸŽ¶đŸŽ”đŸŽ”Ă§a fait rire les oiseaux…đŸŽ”đŸŽ”đŸŽ¶Ă§a fait chanter les abeillesđŸŽ¶đŸŽ¶đŸŽ”đŸŽ”

– M. #Zuckerberg, est-ce que vous nous diriez dans quel hĂŽtel vous avez dormi hier soir ?
– Euh non…
– C’est ça le problĂšme. Vous avez le droit Ă  votre vie privĂ©. Pas vos utilisateurs.

Facebook est d’abord une sĂ©vĂšre addiction qui a crĂ©Ă© des hommes et des femmes mĂ©dias fournisseurs de contenus et surtout de donnĂ©es. La publicitĂ© n’est qu’un prĂ©texte pour masquer la vĂ©ritable source de revenus. On appelle ça un modĂšle Ă©conomique entre l’offre et la demande. George Orwell avait raison (1984). Mark Zuckerberg est dans la matrice. Les auditions devant le CongrĂšs riment avec mascarades. Et pour consommateur la balle est dans le camp du sevrage. Pas Ă©vident.

A lire aussi sur le mĂȘme sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramÚtres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramÚtres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer