Ciel mon mardi…

Screenshot_2016-03-25-21-11-58-1

Le 29 mars 2016 risque d’être un jour chaud en #Martinique.Surtout lors de la plénière prévue à la #CTM.
BOMBE FINANCIERE LAISSEE PAR #LETCHIMY À L’EX-CONSEIL REGIONAL !

Le mardi 29 mars 2016, l’Assemblée de Martinique examinera, en séance plénière publique, les comptes administratifs respectifs de l’ex-Conseil Général et de l’ex-Conseil Régional, arrêtés au 31 décembre 2015.

L’examen des résultats ces deux comptes administratifs révèlent qu’ils ont en commun d’être tous les deux en déficit !

Cela semble être une marque de fabrique des élus « néo-ppm » de EPMN !

Si pour le l’Ex-Conseil général, le déficit, laissée par Josette MANIN, paraît léger, près de 8 millions, pour l’ex-Conseil Régional la situation est plus catastrophique !

Le déficit constaté au 31 décembre 2015, dans le compte administratif de Serge LETCHIMY est 10 fois supérieur :
Il avoisine les 80 millions d’euros !

Si, pour Josette MANIN, le compte de gestion du payeur public est excédentaire, le déficit ne survenant qu’après la prise en compte des dépenses engagées et non payées au 31 décembre 2015, pour Serge LETCHIMY, dès le compte de gestion du payeur public, le déficit apparaît.

En effet au 31 décembre 2015 :

– Le déficit dans le compte de gestion du payeur régional : 12,9 millions d’euros

Lorsque l’on prend en compte :
– Dépenses régionales engagées et non mandatées : 10,6 millions d’euros

– Délibérations engagées et non mandatées 31,3 millions d’euros

– Factures et décomptes engagées et non payées 24,3 millions d’euros

On atteint quasiment les 80 millions d’euros !

Pour ceux qui continuent à mesurer les ordres de grandeur en Francs, le déficit laissé par Serge LETCHIMY s’élève à plus d’un demi milliard de francs !!!

Telle est la charge explosive financière qu’il a laissée au Président de conseil Exécutif de la CTM, Alfred MARIE-JEANNE !

L’actuel président du néo-ppm a tout simplement reproduit, à l’occasion de son passage à la tête de la Région Martinique, ce que son prédécesseur, Camille DARSIERES, lui aussi dirigeant néo-ppm, avait laissé en héritage au président Emile CAPGRAS, à son arrivée à la présidence de la Collectivité Régionale en mars 1992 !

Encore un fois, les patriotes martiniquais et leurs alliés devront faire face et mettront tout en œuvre pour sortir notre Pays de ce gouffre financier !

Le 25 mars 2016

Daniel MARIE-SAINTE
Porte-parole du Conseil Exécutif de la CTM

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer