« Colbert…sakré chyen abiyé an moun…sors de Cathou an kounia manman’w »

9218521-14707613

Comme dirait Aimé Césaire : « L’oeuvre de l’homme est plus important que l’homme ». le poète natif de la #Martinique ne croyait pas si bien dire. Jean-Baptiste #Colbert le père du Code Noir illustre parfaitement cette citation. Plus de 300 ans plus tard, cette bible de l’exploitation de l’homme par l’homme est le best seller qui nourrit le cerveau du nègre d’habitation qui doit aller briller dans la ville des lumières en METROPOLE.
Récemment une photo a bien malgré elle choqué moult martiniquais empreint de négritude.
20171018_212311
Une réaction elle aussi choquante mais qu’on a le devoir de chercher à comprendre comme dirait le grand philosophe arménien Pascalus Légitimus monsieur tout en us. Le romanticus qui ne vanus cocus. Allez soyons sérieux. Ne Mélenchon pas tout. Quoi que.
Donc, Catherine Conconne, qui n’a toujours pas épongé sa dette de 328 000 000 €. Vous me direz il faudrait une super grosse éponge, monte ainsi au créneau pour crier son indignation. Il y a en effet rien de choquant. Quatre attachés parlementaires, quatre blancs. 100 % pour sang bleu. Rien de choquant. Dans la Corrèze,le Morbihan etc …quatre noirs dans les mêmes fonctions ça passerait comme une lettre à la Poste. Presque normal…puisqu’il y a des noirs postiers, vigiles, éboueurs…etc…

La fraîche sénatrice déroule son verbe sur son compte Facebook (son stade Louis Achille pŕéféré).
Indigne et ridicule !
Ce sont les 2 mots qui me viennent à l’esprit quand on me rapporte ces propos sur l’origine de nos collaborateurs parlementaires
L’un d’entre nous a posté les images d’un déjeuner de travail important entre les 4 parlementaires en vue d’organiser une véritable force de frappe outre atlantique dans l’intérêt de tous.
Au lieu d’y voir cette excellente initiative qui augure de puissance et d’optimisation de moyens provenant de ceux à qui on réclame travail et efficacité pour notre pays, des esprits que je n’ai même pas envie de qualifier ne retiennent que la couleur de peau de nos collaborateurs. Oui leur couleur de peau !
J’avais résolument décidé de ne pas y répondre mais à la demande de mes amis aussi indignés que moi-même, je me permets :
Sachez qu’être collaborateur parlementaire est un véritable métier que l’on choisit. Sorti d’une grande école, genre sciences po, on choisit d’être stagiaire dans ce corps afin de s’y former. En effet, le parlement est un lieu qui répond à un vrai savoir-faire avec ses codes, ses règlements et ses procédures très pointus. Nous disposons donc à notre prise de fonction des services d’un corps constitué dans lequel nous allons puiser car il faut être immédiatement opérationnel, car la machine en marche ne vous attend pas. J’ouvrirai ma mandature a tout stagiaire qui le souhaite et bien sur à des jeunes de chez nous. Enfin, moi élevée à la philosophie cesairienne trouve tellement dommage que l’on soit encore au stade de considérer les humains à l’aune de leur couleur de peau. Nous, nés de la souffrance du racisme et de l’exclusion toujours au stade de céder encore à ces postures. Jamais je ne pourrais penser en 2017 devoir encore me justifier face à ces propos.
Nos collaborateurs sont des etres humains comme nous, précieux dans notre quotidien et qui auront certainement du mal, voire de la peine à découvrir ces inepties.
Que cesse cette vile et obscène polémique.
Catherine Conconne
🤔🤔🤔🤔😩😩😩😩
Seul HIC énorme, Cathou introduit pour sa défense et celle des siens une notion nouvelle.

« Sachez qu’être collaborateur parlementaire est un véritable métier que l’on choisit »
Cette phrase à elle toute seule mérite, exige, une explication de texte, voire une thèse. On y découvre donc une notion nouvelle « C’est un véritable métier ». Il y aurait donc des faux métiers ? « Que l’on choisit ».

Bon ce n’est pas un djob à la Mairie de Fort-de-France, ni un emploi fictif lucéen. C’est un vrai métier qui expliquerait cette non diversité pigmentaire ?
L’Élue PPM (le parti créé par Aimé Césaire) sublime cette fonction. Et le « SACHEZ » implique une ignorance du récepteur en face. MÉPRIS.
Il faut faire une grande école. Science Po. Wi musieu ti bay. Alé di yo.

Eh bien chère Dame, grand dam de votre personne et sans en faire un drame, SACHEZ qu’aujourd’hui, en 2017, il y a de jeunes martiniquais (es) noirs (es) comme le père de la Négritude, noirs (es) comme hier soir, qui font Sciences Politiques et qui obtiennent des stages dans les hautes instances de La République française sans piston, sans filon à la Manuel #Valls, sans dire je suis la fille ou le garçon de untel.
Mais vous ne pouvez pas les connaître. NON. Car vous passez trop de temps sur Facebook à assurer la bwanalisation d’un peuple martiniquais devenu larvaire.
Césaire…oups…Colbert serait fier de vous. Vous avez les mêmes codes. Vous faites le job…euh… le véritable métier. En ce vendredi. J’ai dit.

gilles dégras

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer