COMMUNIQUÉ DE PIERRE SAMOT, MAIRE DU LAMENTIN, SUITE AUX EVENEMENTS QUI SE SONT DEROULÉS SUR CE TERRITOIRE SUITE AU DECES DU JEUNE #ALLAN BOURGEOIS

Suite aux évènements particulièrement graves qui se sont déroulés sur le territoire de la Ville du #Lamentin en #Martinique, Le Maire Pierre #Samot a tenu ce lundi 9 septembre une conférence de presse dans la salle des délibérations de l’hôtel de ville en présence de David Zodba 1er adjoint, de Judith Laborieux 8ème adjointe au Maire en charge de la sécurité, de la Direction Générale des Services, de la Direction des Affaires Juridiques, de la Direction du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), du chef de la Police Municipale, du responsable de Contrat Local de Sécurité et des agents de médiation.

Cette rencontre avec les médias avait pour but d’exprimer fermement et clairement la position du Maire et de son Conseil Municipal sur ces événements, ainsi que sur les tentatives de récupération politique faites de cette tragédie.

Le Maire Pierre Samot condamne avec la plus grande fermeté l’utilisation de ces tristes événements pour en faire un tremplin politique.

Il a rappelé le caractère sensible de la sécurité sur le territoire du Lamentin, en dépit des efforts réalisés par la Ville, notamment en matière de prévention et d’insertion. La mort du jeune homme Allan Bourgeois, sans préjuger du caractère involontaire de l’acte, met en exergue notamment le problème de la circulation des armes dans les foyers du Lamentin en particulier et de la Martinique en général.

La Ville du Lamentin a décidé depuis longtemps de se pencher sur cette question de la violence et propose aux élus de la Martinique, au-delà des querelles partisanes, de travailler ensemble afin de trouver des solutions de tout ordre (préventives, palliatives, régulatrices et répressives) à cette problématique.

Le Maire du Lamentin a également regretté que la marche silencieuse, qu’il comprend et approuve, ait été organisée, sans que la Mairie du Lamentin en ait été informée. Toute manifestation organisée sur le territoire de la ville et portée à la connaissance des services municipaux fait l’objet d’un accompagnement et d’un encadrement.

« La Ville du Lamentin n’est pas restée les bras croisés et, plus particulièrement dans cette malheureuse affaire. En mon absence, mes adjoints se sont mobilisés et sont allés sur le terrain, sensibles à la détresse de chacun, vers les parents de la victime, mais aussi auprès des jeunes.

Rien ne peut justifier les graves évènements qui se sont déroulés samedi après-midi, et, nous ne pouvons demeurer sans rien dire face aux dérives. En ma qualité de premier magistrat de la Ville, il me revient de rappeler fermement à tous que des initiatives, si louables soient-elles dans l’esprit, doivent être absolument cadrées. Cette marche organisée samedi 7 septembre sur le territoire de la Ville du Lamentin, sur la voie publique, n’a nullement été autorisée par quiconque, ni par moi, ni par le Département, alors même qu’il s’agit de voies départementales et ce, dans un contexte où les esprits sont particulièrement échauffés.

« Je tiens à préciser également que l’enterrement du jeune Allan Bourgeois doit se dérouler ce mardi 10 septembre à l’église du Lamentin et, que, nous ne pourrons tolérer qu’à cette occasion, des désordres puissent se produire. J’en appelle donc à la responsabilité de chacun, jeunes et adultes, au sens de la mesure et, surtout je rappelle que seule la dignité est l’attitude la plus respectueuse face à la douleur et à la souffrance de ces deux familles lamentinoises. »

Le Maire,
Pierre SAMOT

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer