Conseil régional de la #Martinique : les caisses sont vides…Serge #Letchimy s’apprête à contracter un nouveau prêt à court terme

La #Martinique avance…les banques aussi.

Par Daniel Marie-Sainte.
A PROPOS DE LA TENTATIVE DE RÉPONSE DU NEO-PPM !
Celui qui se définit lui-même en #Martinique comme le « soldat » du président de Région, tente de répondre à mon article sur les 12 millions d’euros de mandats en souffrance à la paierie régionale depuis plusieurs mois.
Il publie son propos sur son blog dénommé « www.lenaif.net »  »
Suivant une pratique qui lui est familière, il noie ses tentatives d’explications sous un flots d’injures qu’il adresse à ma personne:
Une fois de plus, je serais un « menteur » et un « dos d’âne « .
Mais, tentant pour une fois de donner des réponses à mes observations, il communique des chiffres à propos du montant des dépenses mandatées depuis le début de l’année 2015 ( 142 millions d’euros) et celui des sommes qui ont pu être effectivement payées aux différents bénéficiaires (130 millions d’euros).
Ce sont donc 142-130 = 12 millions d’euros qui manquent sur le compte de la région pour payer tous les mandats transmis à la paierie régionale !
Où se trouve donc le mensonge dans l’information que j’ai rendu publique, après avoir reçu à ma permanence des nombreuses personnes, associations ou entreprises qui se plaignaient de n’avoir pas reçu, sur leur compte bancaire, les sommes que la Région leur disait avoir mandatées ?

Par contre, dans sa précipitation à vouloir me répondre tout en m’insultant, notre conseiller régional – « soldat du président » fait une révélation :
Le président de Région s’apprête à contracter un nouveau prêt à court terme ,( à quel taux d’intérêt ? Il ne nous le dit pas! ) afin d’honorer, enfin, les promesses de paiement des sommes imprudemment engagées !
La #CTM, bien-sûr, aura à supporter le poids de cette gestion hasardeuse que représenteront les frais financiers à payer aux banques qui n’attendent que cela !
C’est hélas le prix à payer par les Collectivités qui vivent au-dessus de leurs moyens au moment où les dotations financières attribuées par le pouvoir central diminuent année après année .
Il revient aux électeurs de comparer les deux gestions , celle de l’actuelle « gouvernance » et celle d’Alfred MARIE- JEANNE , pour faire leur choix en décembre 2015 pour la présidence de la future Colectivite Territoriale de Martinique !

Le 17 avril 2015
Daniel MARIE-SAINTE

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer