Conseil régional de la #Martinique : les élus patriotes martiniquais et sympathisants quittent la séance plénière du 13 novembre 2014 !

COMMUNIQUE DE PRESSE
AU CONSEIL REGIONAL, DEBATS SUR L’AVENIR DE L’AFPA MARTINIQUE :
Insultés par le Président de Région, les élus patriotes martiniquais et sympathisants décident de quitter la séance plénière du 13 novembre 2014 !

Rappelons les faits :

Parmi les points, devant être débattus lors de la séance plénière du Conseil Régional du 13 novembre 2014, figurait , en dernière position, un dossier traitant de l’avenir de l’AFPA (Association pour la Formation Professionnelle des Adultes) de Martinique, et de son personnel.

L’AFPA Martinique est association créée en Martinique il y a une cinquantaine d’années pour assurer la formation continue des adultes.

Le Président de Région a le projet de liquider l’AFPA de Martinique et de la remplacer par un EPIC (Établissement Public à Caractère Industriel et Commercial) qui sera géré par des élus régionaux, désignés par lui, en excluant les partenaires sociaux.

Il faut savoir que, depuis leur création, en France, il y a soixante ans, les AFPA, sont gérées paritairement par les partenaires sociaux (représentants des organisations syndicales de salariés et des organisations professionnelles d’employeurs).

Dans le projet de statuts de l’EPIC, préparé par le Président de Région, non seulement, les représentants des élus régionaux ne sont pas désignés en tenant compte du principe de la représentation proportionnelle des groupes d’élus, mais encore la représentation des partenaires sociaux n’est pas prévue.

Constatant ces lacunes, au nom des élus « patriotes martiniquais et sympathisants«, j’ai présenté, en séance, des amendements pour rectifier ces manques.

Pour toute réponse, le président s’est mis à m’insulter, me reprochant de n’avoir pas fait connaître les amendements au cours d’une réunion consultative, précipitamment convoquée la veille, alors que les documents avaient été déjà transmis aux élus en vue de la séance plénière.

Indignés par ces insultes injustifiées, tous les élus patriotes martiniquais et sympathisants, solidairement unanimes, ont quitté la séance plénière en guise de protestations.

Alors que le groupe du néo-ppm, avec ses 26 élus sur 41, réunit, à lui seul, plus de la moitié des élus régionaux, la séance plénière s’est retrouvée dépourvue de quorum !

Beaucoup parmi ces élus, ayant pris l’habitude d’être absents aux réunions, souvent, ce sont les élus de l’opposition qui assurent le quorum indispensable à la légalité des décisions votées en plénière!
Est-ce le rôle des élus de l’opposition d’assurer le quorum pour le compte de la majorité ?

En tout cas, le président ayant , néanmoins, poursuivi la séance, nous mettons l’opinion en garde contre toute décision que le président aura fait voter, après notre départ, car elle serait entachée d’illégalité !

Par respect de la démocratie et des droits des élus de l’opposition, le Président de la Région Martinique devrait retrouver son sang-froid et se souvenir que les élus patriotes martiniquais et sympathisants représentent 42% des électeurs martiniquais de mars 2010 !

Le 13 novembre 2014,

Daniel MARIE-SAINTE
Chef de file des élus patriotes martiniquais et sympathisants

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer