Coopération Martinique/Dominique : Le « démenti » de Daniel Robin

Rappelez vous…la semaine dernière, nous diffusions un extrait d’une itw du maire de Roseau la capitale de la Dominique .
Hier, le conseiller régional Daniel Robin sort du bois pour publier un « démenti » qui ne dément en rien le contenu des propos de l’élu dominicais. Pire…on cherche encore l’essence de la dite diffamation annoncée. Lol.

Daniel Robin : « La coopération avec la Dominique : Un mensonge de plus ! »
« Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ! »
Le mensonge, oui c’est la voie définitivement choisie comme mode d’expression et de gouvernance de dits élus qui n’ont ni projets, ni idées ni visiblement la moindre considération pour le peuple martiniquais qu’ils ont choisi visiblement de traiter en idiot.
Mentir, mentir et encore mentir et se complaire dans cette confortable imposture de la facilité du mensonge telle semble leur devise.

La liste de ces pratiques prend désormais des proportions démesurées : le Rond-point de « tilo », et la passerelle de Fond Giromon, les carences techniques des travaux de la RN5, l’inéligibilité d’Yvette Galot, sur l’utilisation des terres agricoles pour les fermes voltaïques, sur une « certaine » opacité des aides sociales, sur les apprentis, sur l’aide aux étudiant, etc…
Aujourd’hui les mensonges portent sur le recadrage qui semble déranger qu’a opéré Serge Letchimy sur l’exercice de la coopération avec nos voisins de la Caraïbe. Désormais, la relation s’inscrit dans un rapport constructif, gagnant-gagnant.

Il ne s’agira plus de construire autour de rapports néo-impérialistes à « distribuer » ici ou là des infrastructures, fanfaronnant de surcroit avec les fonds de la très honnie France. Les fonds servaient un coup à construire des écoles, un coup à réaliser des sentiers touristiques, jamais initiés pour assurer à la Martinique une valeur ajoutée tellement nécessaire à ses produits offerts à ses visiteurs.
Nous ne reviendrons pas sur les dérives, et les opacités qui ont conduit à des affaires concernant l’ile de la Dominique désormais notoires et dont la justice saisie finira par faire triompher une ignoble et indécente vérité.
Pour rallonger la liste, les voilà accusant Serge Letchimy d’avoir offert à l’ile de la Dominique 2 000 000 $ et 22 ordinateurs.
Et hop, voilà Un mensonge de plus !

VOICI LA VÉRITÉ :

A propos de la coopération entre la Ville de FDF et la Ville de Roseau

La ville de Fort de France a signé le 19 janvier 2007, une convention de coopération décentralisée avec la ville de Roseau. Elle prévoit des actions de coopération dans les domaines de l’éducation, la culture, le développement économique, les rapports humains, la santé, le sport et le tourisme.
Dans le cadre de la mise en place de ce programme, la ville a mobilisé un certain nombre de personnalités et d’associations afin de susciter et de recueillir des propositions d’actions concrètes à réaliser. C’est à cette occasion qu’entre autres propositions, est apparue celle proposée par une association Foyalaise qui projetait de recycler les ordinateurs remplacés de la Mairie afin d’en faire don aux écoles de roseau au moment de la rentrée scolaire. Pour diverses raisons d’organisation directement liées à l’organisation de l’association, cette action ne s’est pas réalisée.
Quoiqu’il en soit la ville de Fort de France de sa propre initiative, n’a jamais livré de matériels informatiques ni versé de fonds à la ville de Roseau.
La seule dépense supportée par le budget de la ville dans le cadre de cette convention a été la prise en charge de frais d’hospitalisation en 2008 d’un enfant Dominiquais gravement malade, (Allen ADELA) à l’hôpital Zobda-Quittman pour un montant de de 21 376,45 euros, payé directement à l’hôpital.
Tout le reste relève du mensonge et de la pure manipulation.

Au sujet de la coopération entre le conseil régional et la Dominique.

Par convention signée le 14 novembre 2007, l’ancienne mandature sous le sein de son président a contractualisé, de nouveau, avec ce même gouvernement de la Dominique pour la réalisation d’un projet touristique intitulé « WAITUKUBULI NATIONAL TRAIL PROJECT » autrement appelé WNTP. Ce projet consiste à la réalisation d’un sentier pédestre, composé de 15 segments discontinus, d’une longueur estimée entre 150 et 184 kms traversant la Dominique du Sud au Nord pour un montant global estimé à environ 4 632 000 euros.

C’est ainsi que par délibération du 26 novembre 2007, donc sous l’ancienne mandature, le conseil régional s’était engagé à :
assurer la garantie prévue au projet estimée à 5% du total soit un montant de 231 170 euros.
Prendre en charge, les missions des représentants de la région durant la période estimée de réalisation du projet
Effectuer une avance de fonds aux membres de l’équipe Martinique (PNRM, ONF, CCIM,) pour un total de 172 448 euros
A prendre en charge toutes les dépenses utiles à la mise en place du projet, communication, réunion…

Dans le respect de ses engagements de continuité du service public, par délibération du 23 novembre 2011, le nouveau président du conseil régional Serge Letchimy engage la procédure de paiement de la somme de 231 170 euros suite au précédent engagement de son prédécesseur.

Cependant l’expertise de l’éligibilité (au vu des délicats précédents) des sommes promises par l’ancienne mandature n’a jamais permis pour l’instant de procéder au versement de ces sommes à la Dominique.
Le seul projet emblématique en cours avec la Dominique est celui de la Géothermie, qui lui permettra de nous vendre 50 mégawatts d’énergie propre.
Bien entendu ces menteurs n’en parlent pas !

À la date d’aujourd’hui aucun fonds n’a été versée à l’ile de la Dominique !

Tout le reste relève du mensonge et de la pure manipulation.

Daniel ROBIN

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer