Côte Caraïbe des Yoles-Rondes 2018

Les gommiers l’ont faite. Les yoles vont la faire. La première Côte Caraïbe des Yoles-Rondes 2018 (CCY18) débute dimanche prochain, même si les organisateurs ont l’outrecuidance de l’appeler Tour de la Martinique, puisque le ridicule ne tue plus.

Huit étapes, dont six en ligne, mais pas de prologue. Pas non plus de Table du Diable, de vigie à virer à l’Eden dans le Canal de Sainte-Lucie ou à Grand-Macabou en Atlantique, pas du mortel et fatidique dépassement de voile (empannage) obligatoire au large de Grand-Rivière dans le Canal de la Dominique (sinon, c’est un 360 avec la perte de temps qui va avec), pas de Caravelle non plus. Ce qui ne veut pas dire que ces journées seront de tout repos avec des petites courses pépères. Les  » diablotins « , les fausses rafales et les « kalmisiré » vont surprendre plus d’une yole et pimenteront la CCY18

Pas de prologue pour la Côte Caraïbe des Yoles-Rondes 2018

Mais qui donc a imaginé un truc pareil ? De supprimer l’essence même du Tour. Entre la présentation des équipages en grande pompe et la course, c’est l’occasion pour les obscurs, les sans-grades, ceux qui ne sont jamais interviewés, ceux qui ne passent pas à la télé, qui ne sont jamais pris en photos, comme pour les vedettes, les fiers coursiers, les patrons, de défiler et de se montrer au public, à la famille…. L’occasion aussi d’une mise en jambe, d’une montée en puissance en douceur, de tester le matériel, de vérifier en direct tout un tas de choses. Le moyen d’évacuer la pression, le stress, car le prologue est presque sans enjeux… sauf que la yole qui le gagne a déjà gagné son Tour. Ah ?! C’est vrai ! Ce n’est pas le Tour…

Qui va gagner la Côte Caraïbe des Yoles-Rondes 2018 ?

Trois yoles ont dominé le Championnat et n’ont laissé que des miettes aux autres. L’an dernier et encore l’année d’avant, il y en avait au moins 5 avec la capacité de gagner le Tour. Cette année malgré la performance de Brasserie-Lorraine/SARA Energies Nouvelles (Djany Rémi) qui a remporté la Coupe de Martinique, la CCY18 n’échappera pas à l’une de ces trois yoles : UFR/Chanflor (Félix Mérine), Rosette/Orange (Jacques Ako Amalir) et Zapetti/L’Appaloosa (Loic Mas).

Les étapes de la Côte Caraïbe des Yoles-Rondes 2018

1ère étape (dimanche 29 juillet) : Schoelcher – Prêcheur

2ème étape (lundi 30 juillet) : Prêcheur (Saint Pierre – Carbet) Prêcheur

3ème étape (mardi 31 juillet) : Prêcheur – Schoelcher

4ème étape (mercredi 1er août) : Schoelcher – Anses d’Arlet

5ème étape (jeudi 2 août) : Anses d’Arlet – Marin

6ème étape (vendredi 3 août) : Marin – Anses d’Arlet

7ème étape (samedi 4 août) : Anses d’Arlet – Fort-de-France

8ème étape (dimanche 5 août) : Fort-de-France – Fort-de-France

Heureusement que le maire des Anses d’Arlets est également président de la Communauté Espace Sud qui dote un prix « Le défi Espace Sud » et que le Marin a une vocation naturelle et une histoire avec le nautisme et la voile ; sinon les yoles auraient tournée en rond entre Fort-de-France et le Prêcheur….

Et que la fête commence

On va voir apparaître au bord de mer et sur l’eau, la plupart de ces gens que la yole n’intéressent que pendant le Tour. Dans le désordre, les centaines de bateaux suiveurs des plaisanciers du dimanche remplis de tounikini, les dizaines de catamarans tonitruant de leurs sonos démesurées,   des commissaires qu’on n’aura pas trop vus durant la saison,  des journalistes et des spécialistes de la yole qu’on n’aura jamais vus durant la saison assister à une seule journée de course et qui pourtant  commenteront et ainsi induiront leurs auditeurs encore plus dans l’erreur par la somme de leurs méconnaissances et donc des inepties qu’ils vont proférer…

Mais, si le temps le permet, …

Les perspectives de la yole de Martinique

Ainsi va la yole sous la férule de dirigeants qui s’accrochent à leur poste, certains depuis près ou plus de 30 ans, même si la majorité des associations a désavoué l’équipe dirigeante de la Fédération  lors de l’Assemblée générale en début d’année https://www.yole365.com/yole365/la-houleuse-assemblee-generale-de-la-fyrm-laissera-des-traces/ et espère que l’an prochain ce sera une autre équipe, pour un autre projet, avec une autre vision et d’autres perspectives.

Il ne faut pas rêver ou se leurrer. La yole s’enfonce, sombre, petit à petit, insidieusement. Il lui faut rajeunir ses cadres, ses dirigeants. Il lui faut changer de paradigme, entrer dans l’ère digitale, innover… Il faut se rendre à une évidence implacable : la yole de Martinique ne peut pas être dirigée que par des retraités. C’est le prix de sa survie.

Vers un réel succès pour la Côte Caraïbe des Yoles-Rondes 2018

On peut penser que la course se déroulant pratiquement en permanence sous les yeux du public, dans une mer plus abordable que l’Atlantique, elle attirera du monde. Plus de monde que les années précédentes. Tout le monde sait que les étapes de la côte caraïbe attirent toujours beaucoup plus de bateaux suiveurs que les autres. Normal, lors des Tours, la plupart des plaisanciers généralement disparaissaient des abords de la flottille avant la Table du Diable pour la récupérer au niveau de l’Ilet la Perle au Prêcheur.

Alors, il ne faudrait pas que ceux-là même dont le monde de la yole attend le départ, prennent prétexte du succès la CCY18, qu’on peut sans risque prédire, pour s’incruster encore…. Sinon, on dira que les sargasses ont  fait un dégât supplémentaire : leur permettre de se maintenir…

 

 

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer