CTM : pourquoi Ensemble Pour une Martinique Nouvelle (EPMN) n’a pas voté la motion de soutien aux étudiants de l’Université des Antilles (UA) ?

Pourquoi Ensemble Pour une #Martinique Nouvelle (EPMN) n’a pas voté la motion de soutien aux étudiants de l’Université des Antilles (UA) ? C’est une bonne question. Et la réponse qui sort des bois en ramenant sa fraise métisse devrait glacer le sang de cette jeunesse avide d’apprendre.
Donc lors de cette plénière de la Collectivité Territoriale de Martinique qui se déroulait le 4 avril dernier, cette désormais historique motion a été proposé au vote des élus(es). La majorité a voté POUR. L’opposition n’a pas participé à ce lévé lanmen. Et c’est l’élue Sandra Valentin qui a pris avec ou sans rage son courage à deux mains, sans remettre à demain, pour tenter d’expliquer le choix de son groupe dans cet espace dédié à la démocratie participative. Est-elle crédible dans cet exercice de style? Joker. Parfum Letchi dans,son froc. Une seule chose est sûre et peut apporter un éclairage sans cirage.

Eh oui… l’élue EPMN – Sandra Valentin – qui a indiqué qu’ ils ne prendraient pas part au vote sur la motion de soutien aux étudiants fait partie du Comité de soutien du CEREGMIA.
Oh mon Dieu oh my God oh ma Diana oh Djee Zeus oh vos mâles teen. Oui musieu ti bay !!!

Quand on consulte ce lien

http://www.comitesoutienceregmia.com/les-premiers-signataires>

on voit des noms et on comprend vite les liens étroits qui existent entre le PPM et le CEREGMIA.

Aussi on s’interroge à ciel ouvert. Que vient faire le parti de Césaire dans cette affaire ? C’est une énième bonne question. A suivre.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer