Décès de bébés à la MFME…les précisions du CHU de Martinique

Suite à un article diffusé sur Bondamanjak

http://www.bondamanjak.com/20-bebes-decedes-a-la-mfme-en-martinique/

nous avons reçu ce texte de la direction de la communication du CHU de Martinique…

Certains agents et responsables de services ont fait part, à la direction du CHU DE MARTINIQUE, d’un article sorti en page 1 de votre site relatant le nombre de bébés décédés à la MFME pour le seul mois de juin 2012.
La direction du CHU DE MARTINIQUE tient à apporter un complément d’information qu’elle vous demande de bien vouloir faire figurer sur votre site afin de permettre à vos internautes de bénéficier de l’information la plus complète qui soit.

Le chiffre annoncé de 20 décès est exact, mais pas 20 bébés.

Il se décline sur le mois de juin 2012 de la façon suivante :
– 6 morts foetales in utéro (avant arrivée à la MFME):
– 650g/27 Semaines d’aménorhée
– 795g/25 Semaines d’aménorhée
– 3315g à terme;
– 500g/24 Semaines d’aménorhée
– 600g/28 Semaines d’aménorhée
– 705g/22 Semaines d’aménorhée

– 2 IMG (Interruption médicale de grossesse pour malformation) [555g/ 23 Semaines d’aménorhée; 1190g/ 27 Semaines d’aménorhée]

-8 fausses-couches tardives d’enfants non viables à 18; 17; 19; 18; 15; 19; 20; 20 semaines d’aménorhée

– 3 morts néonatales précoces

– 1 mort pédiatrique (enfant de 2 ans venant de Guyane avec malformation cardiaque).

Nous tenons à également préciser que pour une maternité de niveau III, telle que celle de la MFME, ces chiffres sont attendus et pas surprenants car cette maternité, la seule de ce niveau sur l’île, prend justement en charge les pathologies les plus critiques ne pouvant par ailleurs aucunement être prises en charge dans une autre maternité.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer