DEFENDONS L’UNIVERSITE DES ANTILLES !

Par Daniel Marie-Sainte.

Les députés #LETCHIMY et #LUREL manœuvrent pour la scission de l’#Université des #Antilles
Le projet de loi portant « transformation de l’#UAG en Université des Antilles et ratifiant l’ordonnance du 17 juillet 2014 », a été adopté en 1ère lecture par le Sénat le 29 janvier 2O15.
Constatant que : « le mode d’élection aujourd’hui prévu dans l’ordonnance du 17 juillet 2014, dissociant l’élection du président de celle des vice-présidents de pôle cantonnée dans les seuls conseils de pôle, perpétue une pratique qui a longtemps érodé la cohérence de l’UAG et contribué à la scission de son pôle guyanais », les sénateurs ont enrichi le texte initial présenté par le gouvernement en y prévoyant un mode de désignation pour « mieux prémunir la gouvernance de l’université contre d’éventuelles tensions centrifuges » entre les pôles de guadeloupéen et martiniquais. »
Ils ont, à l’unanimité, ajouté l’article suivant au projet de loi du gouvernement :
« Art. L. 781-3-1. – L’élection du président de l’université et celle des vice-présidents de pôle universitaire régional font l’objet d’un même vote par le conseil d’administration. Chaque candidat aux fonctions de président de l’université présente au conseil d’administration, pour chaque pôle universitaire régional, une personnalité chargée d’assurer les fonctions de vice-président, désignée au titre de chaque région dans laquelle est implantée l’université parmi les représentants des enseignantschercheurs et des personnels assimilés mentionnés au premier alinéa du IV de l’article L. 781-3. Une même personnalité peut être présentée, avec son accord, aux fonctions de vice-président d’un pôle universitaire régional par plusieurs candidats aux fonctions de président de l’université. »

Ce texte a été approuvé par la Commission des Affaires Culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale française, à l’unanimité de ses membres de toutes tendances, en présence d’Alfred MARIE-JEANNE et de Jean-Philippe #NILOR.
Le projet de loi sera discuté en séance publique de l’Assemblée des députés, le jeudi 19 février 2015.
A cette occasion les députés, LETCHIMY et LUREL, par ailleurs respectivement président des Région #Martinique et #Guadeloupe, ont déposé un amendement visant à supprimer cette disposition pourtant de bon sens.
Ce faisant, ils jouent aux apprentis-sorciers, car s’ils sont suivis par la majorité socialistes, ce sont des lendemains bien tristes qu’ils réserveront à l’Université des Antilles.
L’Université des Antilles, comme semble le souhaiter le président de la Région Guadeloupe, risque de se pulvériser en deux petites universités-croupions qui n’auraient plus la taille suffisante pour assurer un enseignement supérieur de qualité, s’appuyant sur de la recherche universitaire digne de ce nom ! Il faut se mobiliser pour défendre une Université des Antilles attractive pour nos étudiants !

Le 18 février 2015
Daniel MARIE-SAINTE
Vice-Président de la Région Martinique

;

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer