Dossier pêche Martinique: La réponse de Karl Larcher

1 – Je ne fais pas de politique, je ne suis affilié à aucun parti. Je suis membre du SAPEM et 3ème vice-président du comité régional des pêches maritimes et des élevages marins de Martinique
2 – Le jeudi 10 janvier, nous avons tenu une réunion de bureau avec les membres du SAPEM. Le SAPEM avec l’accord de Mr EUSTACHE-ROOLS (Président SAPEM) m’a désigné comme le représentant officiel de notre syndicat pour une délégation auprès du Ministère des Outre-Mer suite à la grève des marins pêcheurs de décembre dernier concernant les impacts de la chlorodecone sur notre activité
3 – Mr EUSTACHE-ROOLS a déclaré  » Karl, tu as écrit la plate-forme de revendications, tu as contribué à la résolution du conflit. Tu es le plus habilité à nous représenter »
4 – Mr EUSTACHE-ROOLS a envoyé un courrier au Président du Comité des pêches lui demandant de prendre mes frais en charge et manifestant également son envie de participer à la délégation
5 – Mr MARIE REINE (Président du comité régional des pêches maritimes et des élevages marins) a validé ma nomination en tant que représentant du syndicat SAPEM
6 – Mr MARIE REINE s’est assuré auprès de mon employeur le vendredi 11 janvier de ma disponibilité pour ce voyage
7 – Dans la soirée du vendredi 11 janvier, Mr EUSTACHE-ROOLS informe Mr CAMBUSY et moi-même qu’un billet d’avion lui a été transmis par le Conseil Régional. Nous lui avons répondu que sa participation était la bienvenue, mais qu’il lui fallait être vigilant sur l’éventuelle confusion entre invitation et représentation…
8 – Le samedi 12 janvier, nous avons tenu une réunion de l’intersyndicale avec le syndicat de Mme ADEMAR. Nous avons acté collégialement que les syndicats étaient légitimes et qu’il ne fallait pas que dans la délégation les politiques soient plus représentés que les marins pêcheurs. Mme ADEMAR en a convenu devant l’assemblée, à laquelle participaient son conseil Maitre SELENIS et Mr ALAIN LINISE, expert maritime. Mme ADEMAR a déclaré que chaque syndicat devait nommer ses représentants et qu’il n’était pas question que les membres des syndicats ayant participé aux négociations ne fassent pas parti de cette rencontre au moins au mème titre que les politiques
9- Pour rappel, Mr EUSTACHE-ROOLS n’a participé à aucune réunion de négociation et a seulement pris part le 31 décembre à la signature du protocole de suspension du mouvement de grève
10 – Mr MARIE REINE n’était pas présent à cette réunion
11 – Pour rappel, Mr MARIE REINE s’est opposé dès le début au mouvement de grève
12 – Le lundi 14 janvier, nous avons tenu une réunion à Paris avec Mr EUSTACHE-ROOLS en vue de préparer la rencontre avec les ministres Victorin Lurel (Outre-Mer) et Frédéric Cuvillier (Pêche). Nous avons convenu que Mrs EUSTACHE-ROOLS, CAMBUSY, GERMANY et moi-même serions les représentants du SAPEM à cette réunion, pour défendre les intérêts de la pêche en Martinique. Mais le mardi 15, il n’a répondu à aucun de nos appels pour préparer cette rencontre
13 – J’AI REDIGE SEUL LA PLATEFORME DE REVENDICATIONS suite aux réunions que nous avions tenu avec Maitre GERMANY avec Mr CAMBUSY sur le nécessité de restructurer cette filière..
14 – Le 26 décembre dernier, Mme ADEMAR m’a reproché devant temoins d’avoir fait une plateforme sans l’impliquer dans sa conception. Je lui ai immédiatement remis le projet de plate-forme en lui proposant d’y apporter ses modifications… que nous attendons encore
15 – Pour mémoire le couple ADEMAR (Mr ADEMAR a été Président du comité régional des pêches pendant 27 ans) est aux manettes depuis des années et la pêche est ce qu’elle est …donc à chacun de juger…
16 – Avant cette réunion, Mme ADEMAR a été hyper-médiatisée pendant plus d’une semaine avant cette réunion sur la plateforme de revendication et les négociations en cours…à chacun d’en juger…
17 – Le 15 janvier, jour de la rencontre au Ministère, nous sommes 4 à avoir été refoulés à l’accueil, alors que des non inscrits dans la liste officielle de la délégation ont pu entrer
18 – Mme ADEMAR a déclaré aux ministres que cette plateforme était la sienne
19 – Mrs NILOR et MARIE-JEANNE ont refusé de participer à cette réunion si les représentants des marins-pêcheurs restaient dehors sous la neige et ont en conséquence quitté la réunion
20 – La totalité des élus présents à cette réunion ont exprimé le souhait que je sois convié à participer à cette réunion
21 – Mme ADEMAR s’y est opposée en prétextant d’un déséquilibre syndical…
22 – Cette réunion n’a servi à rien car faute de maîtrise du sujet et d’arguments pertinents, ils n’ont pu obtenir rien de plus que ce qui avait déjà obtenu en décembre dernier. Bien au contraire : sur le point de l’aide d’extrême d’urgence, où il n’était mentionné aucun critère d’attribution, il y en aura désormais et en conséquence tous les pêcheurs n’auront pas droit à la même indemnisation… A chacun de juger de l’hypocrisie des « représentants à la sortie de la réunion »
23 – Mr CAMBUSY et moi-même tiendrons une conférence de presse dès notre arrivée jeudi 17 janvier à 19h10 à l’aéroport de Fort de France…
24 – De notre point de vue, les pêcheurs ont perdu pour des raisons apparemment bassement politiques, alors que les souffrances des professionnels sont bien réelles et que nous tous Martiniquais devrions être solidaires dans ce combat, qui porte sur notre sécurité alimentaire, la durabilité des activités de pêche et la préservation de notre santé.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer