Eh oui…Mickael…Leton sont durs et ça ne fait que commencer

image
La #Martinique avance.
Pourtant, ça râle. Oui les mots râlent car les maux lassent.
Pourtant, la gouvernance n’arrête pas, de s’inventer de l’ingénierie à la con, de mentir à tout va, de faire ma foi, de la croyance une errance durable.
Aussi quand le texte qui suit est publié sur #Facebook le martiniquais fait un clin d’œil de borgne à son droit de regard sur la situation de crise qui sévit sur l’île où on confond pistache et cacahuète.

Après les vacances on va faire péter la Martinique !!!!!

Tous les maires et politiciens qui ne nous servent à rien seront dénoncés. Ils soutirent des Français souvent pas martiniquais, qui ont acheté des villas pas loin des 50 pas géométriques et qui nous empêchent de vivre de manière ponctuelle des évènements comme la Music On The Beach à l’Anse à l’Âne aux Trois-ilets.

Il faut partir ailleurs dans la #Caraïbe pour vivre ce genre d’évènements. La Martinique devient ile morte…

Nos artistes n’ont plus d’espaces d’expressions, les albums ne se vendent déjà pas . PATRIOTES MARTINIQUAIS debout..

La plupart des politiciens sont à la botte de ces étrangers de la Martinique, je vous demande de vous réveiller et de prendre conscience de ce qui se passe dans notre pays qui ne devient plus notre pays.

Beaucoup de personnes influentes non martiniquais sont à la tête de nos plus grandes institutions, ces personnes se passent des coups de fil entre elles et tissent un réseau mafieux qui musèle le Martiniquais chaque fois qu’il veut s’amuser…

Après les vacances on va faire péter la Martinique !!!!!
Ok d’accord. Mais comme l’ire de ML prend sa source dans notre récurrente errance économique, parlons en.
Il y a 10 ans …précisément les 16 et 17 décembre 2005, Eddie Marajo et Open Soft System organisaient le premier Salon de la Musique en Martinique. Lors d’un débat, j’avais donné mon avis sur le prévisible déclin d’un modèle qui voyait la mort annoncée d’un support majeur le CD, l’arrivée du numérique, des réseaux sociaux et surtout une nouvelle façon de consommer la musique. Angoisse. L’échange n’a pas duré. Les musiciens présents et…surtout un en particulier m’avaient royalement envoyé chier. Je racontais des conneries.
10 ans plus tard, la structuration que je souhaitais, est tombé dans l’oreille musicale de sourds. Et je comprends la colère de Mickael Leton sans pour autant la partager. Ses propos sont durs et épousent malheureusement de dangereux travers. Bin ouais, ces étrangers, non indigènes sont autant martiniquais que vous et moi puisqu’ils sont français comme les martiniquais sont aussi français qu’eux.Ouf. Donc l’un dans l’autre. Coït rime avec hit. Avec ou sans parade.
Elle est où cette économie du loisir et du divertissement ? Où sont les Friday night ? La Mercury Beach ? Le festival de Jazz ? A Sainte Lucie ? Ah ok…d’accord.
La Martinique avance …et vous avez le choix entre AWA , AWARD et HARLEM ÉCHEC.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer