Emploi fictif au Conseil général de la #Martinique ?

IMG_1888.PNG

En #Martinique, même au cœur de la démocratie participative, les syndicats ont du mal à se faire entendre. Voilà le contenu d’un tract qui a eu le trac avant de se retrouver sur les devants de la scène médiatique . Cette information date de novembre 2014. Le syndicat SADEM-CGTM s’interroge sur l’assiduité d’un élu qui serait rétribué pour une tâche dont il se détache sans faire tâche.

RECHERCHE AGENT……DÉSESPÉREMENT
Certains prendront le parti d’en rire, mais le SADEM-CGTM s’en inquiète….
DE QUOI PARLONS-NOUS ! D’une tragi-comédie avec dans le rôle principal, un agent contractuel du Conseil Général affecté à la DGA1 depuis 2013.
Présenté à ses collègues lors de sa prise de fonctions, il promet de reprendre rapidement contact avec ces derniers. Jusque-là, TOUT EST NORMAL.
Sauf que depuis cette date, IL S’EST EVAPORE ! PAS un jour de présence, PAS un rapport émanant de cet agent et AUCUNE participation aux commissions ou réunions de service.
Mais, PAS DE PANIQUE, notre agent devenu fantôme (certains diront virtuel), est toujours régulièrement rémunéré. En d’autres termes, IL EST PAYE A NE RIEN FAIRE !
Difficile en fait de surveiller un agent affecté sur un emploi itinérant, dans un bureau situé hors du CADM ! La preuve : AUCUN SIGNALEMENT concernant cette situation
MAIS NE VOUS Y TROMPEZ PAS ! Cette grande sollicitude accordée à un agent déserteur (le contrat a quand même été prolongé) ne s’appliquera pas à TOUS. Pour les « autres », il serait même de bon ton de prouver que l’on sait MANAGER, être INFLEXIBLE, TOUT SIGNALER à la DRH et même COUPER LES TÊTES DE CEUX QUI REFUSENT DE PLIER OU DENONCENT LES ABUS.
Car enfin, LEQUEL D’ENTRE NOUS, pourrait déserter son poste de travail, sans s’exposer aux représailles de ses encadrants, voire même s’attirer les foudres de la DRH. Le SADEM-CGTM a souvenir d’un agent sanctionné pour avoir « abandonné » son poste de travail 1heure avant la fin de son service pour pouvoir assister à un enterrement !!

Les temps auraient-ils autant changé que l’Administration en vienne à s’accommoder de l’absence d’un agent durant plusieurs mois sans jamais s’en offusquer ? Ou plus simplement s’agit-il d’un énième exemple pour nous rappeler que nous ne sommes pas égaux face aux règles, selon que nous soyons LES PROTEGES de certains ou les TETES DE TURCS des autres.
Mais reprenons le cours de notre histoire car elle ne s’arrête pas là !
Toute peine méritant salaire et à l’inverse TOUTE RÉMUNÉRATION IMPLIQUANT L’EFFECTIVITE D’UNE ACTIVITE PROFESSIONNELLE, le SADEM-CGTM a dénoncé cette situation en haut lieu.
La réaction d’abord de surprise de notre exécutif a eu pour effet immédiat de provoquer la réapparition de l’agent déserteur (Nous ne parlons pas de réintégration vu la brièveté de son 1er passage).
NI VU NI CONNU ALORS !….. NON, les choses sont claires CE RETOUR À LA NORMALE, NE PEUT EFFACER LA FAUTE PASSÉE ! Il est INDISPENSABLE que ces mois de congés payés soient justifiés.
LE SADEM-CGTM SERA ATTENTIF AUX EXPLICATIONS QUI SERONT FOURNIES !

L’EXEMPLARITÉ NE DOIT PAS ÊTRE QU’UN CONCEPT RABÂCHÉ, IL FAUT QU’IL SOIT UNE RÈGLE DE CONDUITE POUR TOUS.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer