En Martinique, on se bidonne

Des stations ouvertes au compte goutte depuis hier en fin d’après midi mais très vite pas d’essence à servir. La SARA ne livre pas.

Créés par les files d’attente devant les stations, des embouteillages monstrueux aux quatre coins de l’île qui entravent la circulation  et les déplacements des gens. A se demander qui est otage de qui, ou, formulé différemment, qui sont les réels preneurs d’otages.

Pendant ce temps Riddla&Emblematik fait un tabac sur les réseaux sociaux et le net avec Ti-Bidon.

On se bidonne… jaune.

(photo : capture d’écran)

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer