Et si l’audit était un boomerang qui s’ignore ?

voir l'image en taille réelle

A 18 jours du premier tour des cantonales de mars 2011, les premiers coups de zépon cherchent à faire dans le fatal. Le piteux pitt reprend du service en Martinique. Pour l’heure, le coup de l’audit piaffe. Les patriotes et sympathisants fidèles au poste amorcent la riposte. Et notre petit doigt nous annonce qu’il n’y aura personne pour dire « pouce ».

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer