Faut-il sauver le soldat Lurel ?

Screenshot_2016-05-31-22-39-11-1

Après le coup du décret, qu’on attend toujours d’ailleurs 3 ans après le vote de la proposition de loi #sucre dite loi #Lurel,
voilà que le gouvernement #Valls tente de repêcher l’ex-ministre et candidat déchu aux régionales en décembre 2016 en #Guadeloupe.
Cette fois, ci c’est par le biais de la thématique du logement social, et plus singulièrement la question des agréments fiscaux, que le gouvernement lui lance une bouée de sauvetage. Notons que c’est un combat mené depuis plusieurs semaines par les députés #Chalus (Guadeloupe), Marie-Jeanne (#Martinique) #Serville (#Guyane) et #Bello (La Réunion). En quête désespérée de popularité, suite à une chute monumentale et historique, l’ex-stentor guadeloupéen revient de sa cueillette habituelle dans les couloirs des ministères avec dans son panier une cause à défendre pour se refaire une santé politique, à savoir le fruit des efforts de ses collègues.
Screenshot_2016-05-31-22-39-00-1
En effet, aujourd’hui à la séance de questions au gouvernement, il s’est présenté comme à l’accoutumée avec une question bien préparée avec le cabinet du premier ministre.
Et Valls se transforme en père noël donnant satisfaction à un soutien indéfectible en supprimant des agréments.
Cela soulève plusieurs interrogations:
Mais que fait Pau-Langevin ? Et qu’a fait Lurel durant son passage au Ministère des Outremer?
Est-ce un aveu de faiblesse? Peut-être de la simple politique politicienne en vue des prochaines élections, présidentielles pour #Hollande le plus François des français qui nourrit l’espoir mal-papaye de voir se matérialiser ses 30 engagements pour l’Outremer, et législatives 2017 pour Lurel qui s’accroche comme un laminaire laminé au seul mandat qu’il lui reste.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer