« Il est le premier magistrat de la ville, mais pas le premier pasteur du diocèse »

Communiqué de Brunette BELFAN conseillère municipale à Fort-de-France en #Martinique suite à la prise de position de Didier Laguerre le Maire du chef-lieu sur l’affaire de la fermeture de l’église des Terres-Sainville.

J’ai pris acte que l’expression utilisée « Il nous emmerde » lors de la manifestation devant l’église des Terres-Sainville, ait pu choquer certains concitoyens. Aussi je m’en excuse sincèrement ». Toutefois, je précise que la raison de notre manifestation le mercredi 19 novembre devant l’église, n’était pas pour contester la fermeture de l’édifice mais pour demander à l’archevêque de tenir les engagements pris lors de la mobilisation des paroissiens le jeudi 11 septembre 2014 à savoir la réparation de la salle paroissiale en urgence. Nous ne nous sommes jamais opposés à la décision de fermeture du bâtiment, comme nous ne l’avions pas fait non plus en réponse à une décision de sanction, en organisant la marche pour l’unité du diocèse au moment de l’affaire des cinq prêtres comme l’archevêque hélas loin d’une démarche de pardon, aime encore à raconter. Par ailleurs le Maire de la ville de Fort-de-France a le droit de soutenir la démarche de qui il veut. Mais pas à s’immiscer dans une relation paroissiens/archevêque quand on ne sait pas le fond des choses. Les récriminations à l’encontre de l’archevêque comme il dit, ne le concernent pas en tant que Maire. Il est le premier magistrat de la ville, mais pas le premier pasteur du diocèse.

 

(photo service de presse du ministère de l’outremer)

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer