Île de La #Réunion : quand #CAF rime avec #CAFRE (Lol)

IMG_9036.JPG

Tout d’abord je voudrais m’excuser humblement auprès des 828 581réunionnais. Je suis confus. Oui j’ai fauté. Pardon…trois fois pardon. Je demande pardon à celles et ceux que j’ai offensé gratuitement sur les réseaux sociaux notamment Twitter et Facebook…@ladilafeFR, @Monlotus, @leletchi, Caroline, Samuella Welch. Des gens honnêtes et sincères. Des saints sur Terre. Mea culpa, Lea coule pas, méat non plus. En réalité je suis impardonnable. Je mérite un châtiment sévère et exemplaire. Oui… il faudrait me fouetter pour mon irritante témérité non méritée. Récemment, an té sizé la pèpère ka manjé yon dé chips…et j’ai rédigé un article infecte, condamnable, infâme et diffamant affirmant que l’imagerie publicitaire à l’île de La Réunion était empreinte de racisme. http://www.bondamanjak.com/ile-de-la-reunion-pourquoi-le-monde-de-la-publicite-ne-kife-pas-les-cafres-episode-1/. J’ai eu tort.
Regardez cette récente publicité de la Caisse d’Allocations Familiales de l’île de La #Réunion…pour me contredire vertement, elle est en phase, en parfait accord avec son cœur de cible les 45% de cafres qui composent la population de ce département français. Les noirs et autres basanés sont en majorité sur l’affiche. On ne voit pas de zorey comme on dit ici…Il y a même une cafrine enceinte prise dans le bel étau de natalité locale. Génial. Mais pour une banque comme le Crédit Agricole hop hop hop…l’épuration ethnique qui nique le leurre métissé est nécessaire. Eh oui.
A chacun sa pub…la Caf c’est pour les noirs, la banque c’est pour les chèques en…blanc. Je n’en crois pas mes zorey. Au fait…le début de ce texte était en mode rougail cynique. Je m’en excuse. A suivre.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer