In Mémorian Bob Marley

Pour commémorer la disparition de Bob Marley, BMJ a choisi de publier ce texte de Levitik*. Il date de 2006 et n’a rien perdu de sa saveur si particulière.

Arrrrrrrrrrrg. Oh Jah†, Oh rasta, Oh l’Eternal Jah†, Oh Sanctus Espiritu†. Qu’il est mort Bob #Marley♥. Qu’il est mort ek ce jour-là ça, qu’il a fait la tristesse et d’autres choy sur la pensée ek l’âme de Lévi. Oh oui. Oh oui, oui, oui.

Lévi est là qu’il est la ville qu’il est dit c’est la ville rose. Ek c’est les études. Ek en ces temps-là qui est pas si longtemps mais quand même un ti peu, Lévi qu’il l’écoute la radio avec qu’il lit le journal nommé Libération. Ek, et c’est bizarre hein, jamais pas Lévi qu’il écoute la radio qu’elle est la radio des blancs. Qu’il n’a jamais Volo-Volo♫ oben la Perfecta♫ ek même E+♫. Jamais qu’il n’a Burning Spears♫ oben Delroy Washington♫ ek même pas Aswad♫ oben Steel Pulse♫. Quant à pou Mona Eugène♫, qu’il faut pas faire les rêves, piès.

Et c’est vrai pisque c’est dans la France qu’il est l’endroit qui se nomme Toulouse, avec la copine pour quand qu’il fait froid. Parce que, à ces moments de temps-là qu’on appelle frédi ek qu’il est long dans l’année de la France, Lévi est content pour la nuit ek les autres nuits aussi, qu’il dort collé-serré sur le popotin avec le ti-coco au chaud. Hein ? Bon, c’est pas Lee Bee Dee ici ? Ok, ok.

Oh Mystic Révélation of Rastafari†, Oh Tales of Mozambique, et voilà-t-il pas c’est le soir de la journée du 11 mai qu’il est lendemain qu’il est élu Mitterand le 10 mai. Et c’est la joie du peuple et c’est Exodus♫ qu’il est à la radio. Ha ha qu’il dit, Lévi avec son journal qu’il est Libération qu’il a déjà dit. Eh ben ! Oh L’Eternal†, Yahvé† et Jéhovah† aussi et Sanctus Cristophus Colombus† ek son lékouz qu’il est le bien connu Jésus Christus Nazaratus †. Eh ben. Qu’il écoute jamais pas la radio sauf ce ti soir là jiskont ek enfin de fin qu’il n’a le Reggae♫ à la radio de la France. Lévi est content tout bonnement. Vive ♫Mitterand, Vive♫ les Socialis. C’est le bonheur qu’il dit à sa choupette, qu’elle est là, qu’elle fait le manger du lundi soir que généralement c’est pas bien trop gras pisque c’est lundi qu’il est ek ça vient toujours après dimanche.

Epi, la radio qu’elle joue « Natural Mystic♫ » tout suite derrière, oui. Alors là Lévi est content. L’Eternal Jah†, R↠ek même Yemanjah† et Xango†. Aaaaah. Raaaah Lovely. Oh Babylone is burning. Jah† Live. Oh my Protectus and my Guidance† Lévi est content. Puff, puff, qu’il met le feu dans le spliff, ek puff, puff, la joie et le bonheur, Gloria in Excelsis Deo†, Allelujah, qu’il n’a la jwa ak le bon air dans le petit estudio éti qu’il vit dedans avec sa chabine pour faire ses études dans la Ville Rose de la France en attendant qu’il dévire au péyi. Reggae music on my mind and in my heart. Yeahhhhhhhhhhhh.

Epi, Oh my Lord†. La voix, qu’il dit comme ça dans la radio, tout bonnement, britalmant, blo, blip : « Bob Marley♥, le Pape du reggae est mort☻ aujourd’hui dans une cliniq…..☻ ».

Fatalitas !

Ek Lévi, oui, lui-même que vous connaissez vous qu’il est les anciens de BMJ, Lévi of the Tik, le fils qui aime si tellement notre chéri-péyi♥ qu’il est la #Martinique♥, oui, qu’il tombe sur les genoux devant la radio, qu’il dit « mais non, mais non, mé noooon man di, sa pa vré ».

Qu’il songe qu’il l’a vu à Bordeaux lòt jour-la, wi. Qu’il n’a chanté ek dansé avec tous ses cheveux qu’il est dit locks, devant tous les mondes qu’il était là. Vivant. Sé la radio qu’il ment comme ça alors. Hein ? Hein ? Dit à Lévi c’est la radio qu’il ment.

Ek voilà, Lévi a le malheur de la tristesse dans son fondòk éti qu’il n’a le cœur. Oh. Ek la choupette, qu’elle est là, elle dit met la tête de Lévi sur ses tétés, qu’elle serre Levi fortement ek qu’elle dit  : « Doudou♥, doudou-mwen♥, pa pléré, ….. ». Oh Jah†.

 

Oh l’Eternal†. Oh Yavhé† et même les autres qu’il est au Candomblé comme Exu† oben Yangan† des orages ek même sa cousine Maria la Virginidad†. C’est triste. C’était qu’il n’a 25 années ek c’est triste aussi toujours. R.I.P. Sé vré, wi. ©

A lire : « Qu’il n’a la Drive » LeviTik in « La Drive ou l’errance ensorcelée ». Recueil de nouvelles. HC Editions. 2010. 

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer