Instagram est débordé par la réalité aux USA.

Instagram appartient à Facebook depuis son rachat à coup de milliards. Il sert à poster des photos et vidéos « artistiques »…. Mais les équipes de censure de Zuckerberg sont en mode dopage depuis les événements aux USA. Submergés par les images de cette réalité crue reprise par des millions d’utilisateurs. Leur boulot consiste à être les gardiens d’une certaine idée de la bien-pensance et du « bon goût ».
Bien souvent, valider le « bon goût » sur Instagram et Facebook cela consiste à nier le rôle engagé de l’artiste / utilisateur. Au profit d’une réalité artificielle, faite de selfies onanistes, de plats cuisinés gonflés aux filtres, de paysages aux ciels trop bleus et de statuts bidons d’une vie imaginaire. Bref, un album de clichés clichés.

Mais avec la vague #BlackLivesMatter les codes ont changé. Instagram devient le lieu d’expression et on voit surgir de partout des vidéos, des photos créées pour dénoncer la violence policière envers les Noirs aux USA.
On remarque surtout une réaction très vive de la communauté Noire qui réalise que le mouvement #AllLivesMatter est une façon de nier la spécificité du « problème » Police / Noirs. Oui toutes les vies comptent, mais peut-on parler de celle des Noirs qui – maintenant – ont peur de la Police, simplement parce qu’ils sont Noirs ?
Houla ! De la politique dans mon album de photos ! lol !!
Eh oui Mark, tout le monde ne vit pas dans ton petit monde hors sol.
Welcome in the real world.
Petit panel avant censure.
#blackLivesMatter

WhatsApp-Image-20160709

 

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer