Bolsanaro au Brésil… l’extrême droite ENCORE portée au pouvoir par des « petits-blancs » apeurés (comme Trump)

L’investiture du « Trump des Tropiques » a eu lieu sous très haute surveillance dans une ville, Brasilia, bouclée.
Deux ou trois dictateurs avaient fait le déplacement.
Et semble-t-il une foule de supporters qui a su montrer… patte blanche.
Encore une fois le « petit-blancs », personnage mythologique de l’Occident, a réussi à faire élire un « des siens » au pouvoir… avec un programme hallucinant et des idées dignes du Klu Klux Klan.
Entend-on des cris outrés à L’Elysée ?
Non, visiblement à Paris les doigts de l’Homme sont coincés dans une autre prise.
Courage Brésil.
La France a donc maintenant sa plus longue frontière extérieure avec un pays dirigé par un Suprémaciste Blanc, ouvertement raciste…

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer