Jean-Philippe Nilor entre fausse gaffe et maladroite maladresse ?

image

Première question. Pourquoi Jean-Philippe Nilor accorde-t-il une interview à France-Antilles Édition #Martinique à l’heure où la #CTM a du mal à prendre ses marques dans un univers où la gangrène précédente gêne sa mise en place ?

Le fougueux député, qui ne va qu’au cœur, tente quelque chose d’étonnant. Dans l’actuel chantier il est important de faire un coup de force. Détonnant.

Ça sent le G20. Serait-ce un genre de lèrestan de ce truc immonde et foireux à souhait ? C’est une bonne question bi-valve et métisse.

Dans cette ambiance armée mexicaine, JPN révèle que la situation financière est très délicate voire inquiétante. Etait-ce à lui de l’annoncer ?

Bonne question.

Sur le cas Azérot …sa ka santi manti. Serait-ce du Letchimysme ? Oh mon dieu… oh Djee Zeus. On n’ose pas le croire. Un recadrage serait même souhaitable. Il faut vraiment que la Martinique avance en ce début d’année. Mettez vous au travail, on vous a élu pour ça.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer