Jeanne d’Arc la pucelle d’Orléans n’était pas vierge

Des chercheurs américains de l’université de Brakasey dans le Nebraska aux Etats-Unis auraient découvert le journal intime de Jeanne d’Arc. Le document en cours de déchiffrage révélerait que la jeune libératrice d’Orléans entretenait une torride relation avec un jeune palefrenier et affectionnait particulièrement la levrette et la fellation. Comme quoi le kumquat. A suivre.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer