Kalash seul face au Black Face



#KALASH, le chanteur originaire de #Martinique a été l’un des rares, pire le seul artiste noir à monter au créneau notamment sur Twitter pour dénoncer le black face imbécile de #Griezmann. D’autres ont préféré la voix plus facile des suceurs de raies empreints de diplomatie de faux culs. L’interprète de Mwaka Moon enfonce le clou dans un entretien accordé à Nofi :

” Dans 200 ans on ne rigolera pas des événements du Bataclan, dans 100 ans on ne fera pas de parodie sur les attentats de Nice, dans 1000 ans s’habiller en nazi ne sera toujours pas sexy.

Mais moi, je me victimise en refusant qu’on se déguise ”en ma couleur” car du haut de mes 29 ans je n’ai pas vécu l’esclavage, je dois oublier, c’est passé…

Beaucoup de ma couleur expriment haut et fort sans aucune honte leur incompréhension face à l’indignation.

Des personnalités noires, acteurs, footballeurs , rappeurs, journalistes etc se la jouent grands défenseurs du Black Face et de la liberté de fond de teint foncé pour amuser la galerie, inimaginable .

Tout part en couille et faire parler de soi passe avant la dignité, un like vaut mieux que l’honneur, quitte à y laisser son âme.

Il n’y a que de nous qu’on se moque impunément car nous-mêmes tolérons l’intolérable, incroyable spirale qui nous maintient la tête sous l’eau nous NOIRS.

Je m’adresse ici à ceux de ma couleur qui ne ressentent pas la souffrance de notre histoire,ceux pour qui c’est une page tournée qui fait uniquement partie des livres poussiéreux, ceux qui ont pris goût aux coups de fouet à un point tel qu’ils en réclament sans même s’en rendre compte, regardez-vous dans la glace, fixez vous et dites … AY KOKE MANMAN’W