L’ idée (à la con) qui tue à petit feu

C_laxJVV0AAkokr
Dans les déserts créatifs, il y a toujours une idée à la con qui se prend pour une oasis.
-Mais qu’est-ce que t’as doudou dis-donc ?
L’idée à la con du jour est donc une idée qui tue.
Une idée qui puise dans le vide qu’offre un univers de vitroplant. Visez plutôt le destin post colonial qu’on propose aux martiniquais (es). Le projet est comme une piètre giclée qui promet un avenir meilleur. Et si le Rhum était l’atout majeur de la marque #Martinique ?
La violence onanique de ce concept permet de s’ancrer dans une véritable stagnation socio-culturelle. On pourrait faire pire. Et si la Banane était l’atout majeur de la marque Martinique ? Mieux dans le pire. Et si le bokit métis était l’atout majeur de la marque Martinique ? Voilà une énième tentative pour figer l’imagerie de ce territoire, histoire de pérenniser les intérêts de certains. Suivez mon regard. Vous louchez ? Ce n’est pas grave. Mettez vous au semi braille. En attendant, je vais me servir un ti punch avec des glaçons tièdes. Garçon…

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer