La Martinique a t-elle besoin d’une rêv-olution ?

2009 – 2019RIEN N’A CHANGÉ. Pire 1685 – 2019, le système mis en place par #Colbert, le père du #Codenoir perdure brillamment et assure le non développement durable de la #Martinique, de la #Guadeloupe, de la #Guyane, de La Réunion et de tous les autres territoires colonisés par la France le pays des droits de l’homme, qui a déclaré l’esclavage crime contre l’humanité. « La colonie doit enrichir la MÉTROPOLE mais ne peut pas la concurrencer ». Eh oui et ça fonctionne encore aujourd’hui. Et c’est peut-être ça le problème.

En 10 ans, depuis la crise de février 2009, le climat social dans les possessions françaises a démontré l’échec du système français. L’échec de l’empire. Les différents pansements proposés par les gouvernants pour soigner les plaies de ces territoires, États Généraux des Outre-mer, Assises, Égalité Réelle et plus récemment le Grand Débat National de #Macron ont clairement démontré et signifié le déclin d’une France qui aujourd’hui se retrouve au 7 ème rang mondial derrière…l’Inde. Il est loin le pays des droits de l’homme qui a déclaré l’esclavage crime contre l’humanité. Le racisme flirte dangereusement avec la banalisation pour ne pas dire avec la bwanalisation.

Alors que faire ?

En Martinique le cynisme est puissant autant que présent. Les élus-es jour au Monopoly tout en sachant que c’est le grand sachem qui décide. Eh oui, nom d’une pipe…les dés sont pipés.

Alors on peut jouer à l’indépendantiste à la con. Dire sur Twitter comme cette guadeloupéenne qui bosse au CESER que la France ce n’est pas mon PAYS. Sauf que c’est lui PAYEUR.

Aussi, quand l’eau dépasse la farine du côté de Fond Larion à Sainte-Luce. Que peut -on reprocher à ce PEUP qui hèle pour devenir PEUPLE ? Rappelons pour mémoire que les esclavagistes ont été indemnisés en 1848 suite à l’abolition de l’esclavage. Rappelons qu’en Martinique , les nombreux symboles de cette période infâme sont encore bien vivaces. Habitation ceci, habitation cela. Rue Blénac…statue de Pierre Belain d’Esnambuc Joséphine par-ci. Et on demande au peup d’être clément…de boire du rhum, du Champagne et d’acheter des voitures. C’est ça le projet sociétal ? C’est ça votre Commerce Triangulaire Moderne ?

Donc pas étonnant que les 50 pas géométriques deviennent le détonateur rêvé pour ce dit peuple que l’errance guette. Ce dit peuple en manque de peau, sans drapeau, ni hymne…

Comme dirait Eddie…c’est édifiant.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer