La Région #Martinique en mode…ban mwen ba #Colas Rozémé Rozémé manmay la

IMG_2006-0.PNG
En #Martinique, le #carnaval déguisé en gouvernance de vakabonajeri va se poursuivre jusqu’en décembre 2015. Nous vous avions informé sur le destin douteux de l’association Mi nou la qui, déclarée en janvier dernier à la Préfecture est déjà submergée par des subventions et du sponsoring étonnant…le conseiller régional Daniel Marie-Sainte dévoile les données de la magouille. En mode…an mwen ba #Colas Rozémé Rozémé manmay la… Électeurs martiniquais fok sé moun tala tiré lanmen yo an poch nou.

INTERVENTION DE DANIEL MARIE-SAINTE A PROPOS DES MARCHES D’ENROBES
Je constate que le procès verbal de la réunion de la CAO du 4 février 2015, au cours de laquelle ont été attribués ces marchés, n’a pas été joint au dossier transmis aux élus, à l’occasion de cette séance plénière.

C’est pour cela que je dirai des choses très graves que m’imposent ma conscience :
Je compléterai l’information de l’Assemblée, sans aller au-delà de ce que l’obligation de discrétion qui doit entourer les délibérations de la CAO, m’impose.

Le classement des offres des entreprises pour le lot 1, concernant « la Fabrication, fourniture, transport et mise en oeuvre de matériaux enrobés aux liants hydrocarbonés dans le secteur géographique Ouest », n’a pas fait l’unanimité au sein de la CAO.

En effet, chose exceptionnelle, les représentants de deux des trois groupes de l’Assemblée n’ont pas approuvé le choix retenu par la CAO.

Il faut savoir que, le plus souvent, les votes sont unanimes au sein de la CAO.

Pour ne pas en dire davantage, je me contenterai d’avouer que j’ai eu la désagréable impression que le rapport d’analyse qui nous a été présenté, sous la responsabilité politique du RPA (Représentant du Pouvoir Adjudicateur), devait aboutir à un résultat prédéterminé.

L’offre, qui a été classée en première position pour l’attribution du lot n°1, ne méritait pas de l’être !
J’ai tenté, en vain, de faire admettre mon analyse, lors de la réunion de la CAO.

La décision des représentants de la majorité m’a laissé dubitatif, car ma position prenait en compte, véritablement, l’intérêt de la Collectivité.
C’est, d’après moi, le rôle premier de la CAO.

Mon doute s’est renforcé, lorsque, une dizaine de jours plus tard, je pris connaissance du contenu d’un article du quotidien ‘France-Antilles paru le 14 février 2015, dont j’ai ici la copie, qui m’apprend qu’une association, de création récente, ayant pour objet l’animation du #carnaval et dont les responsables sont proches politiquement de la majorité régionale, avait bénéficié d’argent versé par l ‘entreprise à qui a été attribué le lot1.
Je cite un extrait de l’article de France-Antilles qui parle de l’association « MI NOU LA »:

« Parmi les personnes aux commandes, mais dans l’ombre, on trouve Catherine #CONCONNE, vice-présidente du Conseil Régional. « Nous avons sollicité Catherine, parce que elle a un très gros réseau, elle nous à aider à monter le projet et à récolter les fonds » explique Claude FORMONT qui est elle conseillère municipale de Fort-de-France »
Plus loin dans le même article, on peut encore lire que, je cite : « #Colas fait partie des financeurs. Certains ont fait des chèques allant jusqu’à 15.000 euros.» (Fin de citations).

Face à un tel constat fait en deux temps :
– 1°) Le 5 février je prends connaissance d’un rapport d’analyse des offres qui me semble tendancieux.
– 2°) Le 14 février, je découvre, dans la presse, une déclaration d’une conseillère municipale, proche de votre parti, qui nous apprend que par l’intermédiaire de votre première Vice-présidente, l’entreprise, désignée titulaire du Lot 1, a versé de l’argent à une association qui vous est proche,
Vous comprendrez, Mr le Président, que je suis très perplexe et le doute s’installe en moi!

Aussi pour rester dans la ligne que nous avons défendue au sein de la CAO, le groupe des Patriotes Martiniquais et sympathisants demande des votes séparés pour le « lot 1 » et pour le « lot2 ».
Notre groupe votera :

– « contre » l’autorisation de signer le marché concernant le « lot 1 »

– « pour » l’autorisation de signer le marché concernant le « lot 2 »

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer