La SARA dope faussement le PIB de la Martinique…Serge Letchimy tente de s’attribuer ce leurre

image

Serge #Letchimy prend les martiniquais (es) pour des cons et des connes. Énième enfumage.
Si ça continue…il va nous faire croire qu’il est la réincarnation capillaire de Jimmy #Hendrix. A ce rythme…Même Saint Thomas a du souci à se faire.

NOUVEAU BLUFF DE SERGE LETCHIMY
Dans son bilan publié, le président de Région sortant se glorifie d’une croissance du PIB (Produit Intérieur Brut) qui aurait augmenté de 9,65% au cours de ces cinq dernières années (de 2010 à 2014).

Il tente d’attribuer, à sa politique d’investissements à tout va, le mérite de cette croissance.
Les dépenses tout azimut de Serge Letchimy s’apparentent davantage à du gaspillage de fonds publics qu’au développement réel du Pays #Martinique.

Ce qu’il omet de dire, c’est que cette croissance du PIB, constaté en 2014, résulte, selon l’INSEE, l’augmentation massive d’échanges extérieurs de produits pétroliers de la #SARA.
« Les importations de brut sont en hausse !
« A l’exportation, les produits pétroliers raffinés connaissent une hausse très sensible en 2014 (+ 98,2%) » (Source : Lettre de l’IEDOM de mars 2015).

C’est l’occasion, pour de rappeler, que la présence de la SARA sur notre territoire ne profite pas à la Collectivité de Martinique autant qu’elle devrait.

Depuis sa création, la SARA est considérée comme « extraterritoriale ».

Cela signifie que la SARA ne paie de taxe d’octroi de mer qui est, pourtant, la principale ressource des Collectivités territoriales (Commune et Région) sur le pétrole brut qu’elle importe et sur les produits raffinés qu’elle exporte!

Donc, lorsque le PIB martiniquais augmentent du fait des échanges extérieurs de la SARA, les ressources de la Région et des communes ne s’en trouvent augmentées !

Les seuls intérêts du positionnement de la SARA, à la fin des années 1960, sur notre territoire sont l’existence des quelques 400 emplois qu’elle a créés, la « contribution foncière des entreprises » (CFE), et la taxe « Versement Transport » qu’elle verse chaque année à la CACEM.

En conclusion, quand Serge Letchimy s’attribue, dans son bilan, la croissance du PIB martiniquais il lance un nouveau BLUFF !

Le 29 novembre 2015

Daniel MARIE-SAINTE

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer