L’arangetram de Tessa

Par Gerry L’Etang – Le samedi 7 décembre à l’Atrium (Fort-de-France) avait lieu l’arangetram (consécration) de Tessa Permal,  danseuse martiniquaise de bharata-natyam. L’ethnologue Gerry L’Etang prononça, à cette occasion, le discours introductif qui suit.

« Vanakkam ! Nous sommes réunis ce soir pour un évènement : l’arangetram de #Tessa #Permal. #Arengetram est un terme #tamoul désignant une prestation performante qui sanctionne la fin d’une formation artistique. Il s’agit ici de #bharata-natyam, danse classique du sud de l’Inde. Cet arangetram est un évènement car c’est la seconde fois seulement qu’une telle manifestation a lieu en #Martinique, après celle qui, il y a dix ans, consacrait Elisabeth Maxime (Priya).

Tessa est une passionnée de danse classique indienne. Son initiation au bharata-natyam a commencé alors qu’elle était âgée de huit ans, à l’atelier de danse indienne du Lorrain dirigé par Elisabeth Maxime. Cette formation sera poursuivie au SERMAC de Fort-de-Fance, sous le contrôle de la référence martiniquaise en matière de bharata-natyam : Suzy Maniry. En raison de l’enthousiasme dont fit preuve Tessa et des progrès qu’elle réalisa, Suzy l’intègrera dans sa compagnie : Suryakantamani. Mais la formation de Tessa au bharata-natyam ne s’arrêta pas là. Elle continua sous l’impulsion du danseur et chorégraphe Raghunath Manet.

Si Tessa ne s’est pas formée en Inde, elle a fait l’Inde venir à elle pour ce faire, en la personne de Manet. Cet apprentissage s’est poursuivi sur plusieurs années, au long de séjours réguliers que passait à la Martinique Raghunath, venu enseigner à Tessa.

Etre formé par Raghunath Manet est un privilège, un gage de qualité. Ce gourou de la danse s’est imposé comme l’une des principales pointures indiennes, c’est-à-dire mondiales, du bharata-natyam.

Notre rencontre de ce soir est donc l’aboutissement de longues années de passion d’une jeune martiniquaise pour un art la reliant à ses origines indiennes. Cette concrétisation a été rendue possible grâce à des rencontres décisives pour Tessa : avec Elisabeth, avec Suzy, avec Raghunath. Mais elle est aussi le triomphe d’une formidable volonté, d’un dépassement de soi. Désormais, la lauréate, en plus d’être performante sur scène, devra être en mesure de transmettre ce qui lui a été appris.

L’arangetran de Tessa Permal consistera en l’exécution publique de sept danses qu’elle réalisera seule et à la suite. L’accompagnement musical sera assuré par Raghunath Manet (qui est aussi musicien) et son orchestre ».

                                                                 Gerry L’Etang

Crédit photos : Benny

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer